- PUBLICITÉ -
Eugénia Romain, candidate dans Terrebonne-Blainville

(Photo Yves Déry)

Eugénia Romain, candidate dans Terrebonne-Blainville

Parti conservateur

Les militants conservateurs de la circonscription de Terrebonne-Blainville se sont donné rendez-vous à l’hôtel Mirage de Blainville, dans le cadre de l’assemblée générale du leur parti politique, le 26 septembre.

Dans la salle, on retrouvait un peu plus d’une centaine de sympathisants venus donner leur support moral à la candidate conservatrice en vue des prochaines élections générales, Eugénia Romain, et écouter le discours du député conservateur de la Beauce, Maxime Bernier.

Eugénia Romain n’en est pas à ses premières armes en politique active. Résidante de Blainville depuis quelques années, elle s’est impliquée avec l’Action démocratique du Québec (ADQ) à titre de vice-présidente, avant d’être remerciée par le chef de l’époque, Mario Dumont, pour des raisons d’éthique pendant l’élection provinciale de 2003. Elle a également été candidate pour l’Alliance Canadienne, en 2001, et membre de la commission politique du Bloc québécois, de 1996-1998. «Je suis fière de servir un parti qui est à l’écoute de ses militants et des citoyens du Canada et du Québec», a lancé la candidate en début de discours.

- Publicité -

Qui est Eugénia Romain? Haïtienne d’origine, la nouvelle candidate s’est illustrée au sein de sa communauté à titre de modèle. Détentrice d’une maîtrise en science politique, elle s’est familiarisée avec les rouages démocratiques et institutionnels en s’impliquant au sein de différentes organisations apolitiques et sociales. À ce chapitre, elle s’est investie auprès des groupes de femmes de la MRC de Thérèse-De Blainville ainsi qu’auprès des jeunes. «J’offre ma collaboration pleine et entière dans le cadre des efforts déployés par l’État pour maintenir les jeunes sur les bancs de l’école, afin de réduire considérablement le taux exaspérant de décrochage scolaire», peut-on lire dans son dépliant de présentation personnelle.

Selon les informations obtenues, elle occupe un poste de gestionnaire pour une agence de placement infirmier du Grand Montréal. Sur le plan de son implication personnelle, elle est présidente fondatrice du Conseil ethnique des droits humains, membre de l’Association québécoise pour l’avancement des Nations unies et elle a été présidente du Comité multi-ethnique de l’Ouest de l’île de Montréal. «Les dossiers qui m’intéressent sont les jeunes et les aînés. Il faut mettre des efforts pour aider et améliorer les conditions. Le Parti conservateur protège les familles», dit-elle, visiblement fière d’être la candidate conservatrice en vue des prochaines élections générales.

Dans les prochaines semaines, Eugénia Romain a l’intention d’être visible sur le terrain dans les quatre coins du comté de Terrebonne-Blainville. Pour ce faire, elle a l’attention de multiplier les rencontres avec les élus municipaux, les représentants des groupes sociaux et les citoyens afin de se familiariser avec les enjeux du comté et approfondir ses connaissances des préoccupations de ses concitoyens. Pour la candidate, les électeurs doivent comprendre l’avantage d’avoir une députée membre du gouvernement pour faire avancer les dossiers à Ottawa.

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top