- PUBLICITÉ -
Étienne Leduc participera au championnat du monde de scrabble

À 13 ans

Étienne Leduc participera au championnat du monde de scrabble

Membre du Club de scrabble Sélect de Blainville, Étienne Leduc s’envolera pour Bruxelles en Belgique, à la mi-juillet, pour participer au championnat du monde de scrabble. Le jeune homme pour qui les mots n’ont plus de secrets s’est qualifié pour cet événement prestigieux en remportant la médaille de bronze au championnat provincial, à la fin de février.

C’est à l’âge de 11 ans qu’Étienne a été initié pour la première fois au scrabble par son père François, lui-même amateur de ce jeu de société. Très vite, ce dernier réalise que sa progéniture a énormément de potentiel et décide donc de l’accompagner au Club Sélect.

«Les gens du club ont vite constaté qu’il avait énormément de talent pour son âge et l’ont rapidement identifié comme un futur champion potentiel, a expliqué M. Leduc qui attribue cette facilité qu’a développée son fils avec les mots à sa passion pour la lecture. «Étienne lit énormément, ce qui lui permet d’avoir un vocabulaire très riche malgré son jeune âge. Il a aussi une bonne mémoire. Il peut donc mémoriser facilement une liste de mots contenant des lettres payantes, comme des z et des y, par exemples.»

Le jeune Blainvillois qui fréquente l’Académie Lafontaine en première secondaire est aussi très habile avec les anagrammes, c’est à dire qu’à la simple vue de lettres mélangées, il ne rencontre aucune difficulté à les remettre dans le bon ordre pour former un mot. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles il est monté sur la 3e marche du podium au championnat provincial de février dernier, un événement auquel des joueurs de tout âge, provenant de 32 clubs de scrabble de la province, ont participé.

«Aujourd’hui, a ajouté François Leduc, mon fils me bat à chaque fois qu’on joue une partie. L’élève a vraiment dépassé le maître !», a-t-il ironisé.

Voyage culturel

C’est la seconde fois qu’Étienne est approché pour se rendre outre-mer représenter le Québec dans un championnat du monde. L’année dernière, son père avait été sollicité afin que son fils prenne part à celui de France, mais avait alors préféré refuser.

«Il le sait aujourd’hui, a raconté M. Leduc, mais à l’époque, je lui avais caché cette invitation. Cette fois, j’appréciais le fait qu’il allait en même temps y vivre une expérience culturelle puisque des visites sont prévues au cours de la semaine.»

Bien que tous les membres de la famille l’accompagneront en Belgique, Étienne sera isolé de ceux-ci puisqu’il devra demeurer en tout temps avec les autres concurrents, des jeunes comme lui qui sont originaires de pays de la francophonie tels la Suisse, la France et la Belgique.

D’ici son départ, il continuera à s’entraîner tous les lundis au Club de scrabble Sélect, en plus de participer à une autre étape du championnat du Québec, à Magog en mai.

«En tant que parent, c’est certain que je pense qu’il a d’excellentes chances de gagner !», a conclu François Leduc.

Soulignons que le type de scrabble que pratique Étienne est différent du scrabble traditionnel que l’on joue en famille, pour le plaisir. Il s’agit en effet du scrabble duplicate, un jeu où les lettres données aux joueurs sont toutes les mêmes afin qu’ils aient les mêmes chances de gagner. Pour ceux et celles qui s’y connaissent, le pourcentage d’efficacité d’Étienne au scrabble duplicate se situe autour de 68.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top