- PUBLICITÉ -

Julie Tremblay-C., candidate du Parti vert du Canada dans la circonscription de Mirabel.

Engagement du Parti vert pour un leadership honnête, éthique et bienveillant

Le Parti vert du Canada, dont sa candidate dans la circonscription de Mirabel, Julie Tremblay-C., dévoilait le 16 septembre dernier, leur plateforme électorale officielle pour la présente campagne qui culminera le 21 octobre, jour d’élections. Le parti propose un leadership honnête, éthique et bienveillant.

Pour atteindre ses ambitieux objectifs climatiques, le Parti vert propose deux mesures phares: mettre un terme aux subventions dédiées au développement du secteur des énergies fossiles et créer le Fonds des générations durable canadien afin de réaliser les investissements dans les métiers nécessaires à la transition vers une économie verte.

La circonscription de Mirabel est depuis longtemps traversée par cinq oléoducs. Selon la candidate, en passant sous ses rivières et ses terres agricoles, ce sont notamment les approvisionnements en eau et en nourriture de ses résidents qui sont mis à risque.

«Trudeau et Scheer ont fixé les mêmes objectifs climatiques que Harper: émissions de carbone à 30 % en dessous des niveaux de 2005 d’ici 2030. Toutefois, pour réellement éviter une crise climatique au Canada, les scientifiques sont clairs. Nous devons impérativement doubler notre cible à 60 %. Un leadership responsable semble être l’exclusivité des Verts», a signifié Julie Tremblay-C., candidate du Parti vert du Canada dans Mirabel.

Reprendre le retard accumulé à Mirabel

Au Canada comme au Québec, le secteur des transports est le premier responsable d’émission de GES. Tout récemment, l’Aéroport de Mirabel a profité d’un investissement de 50 M $ du fédéral pour développer son pôle de transport aérien de marchandises.

«C’est incroyable de voir les vieux partis faire toujours les mêmes choses; sortir les dollars pour attirer des votes. Il me semble qu’en 2019, on sait très bien que ce n’est pas en investissant dans des compagnies américaines polluantes qu’on va améliorer notre avenir», exprime Julie Tremblay-C.

De son côté, le Parti vert du Canada veut plutôt investir dans les projets innovants et locaux.

«Les décisions qui seront prises par le prochain gouvernement du Canada façonneront notre avenir…», a déclaré Mme May, la cheffe du Parti.

«Allons-nous défendre le statu quo et laisser le Canada derrière nous alors que le monde avance? Nous devons absolument relever le double défi de répondre à l’urgence climatique et de renforcer le contrat social avec tous les citoyens. Il est temps de faire preuve d’un vrai leadership», a conclu la candidate dans Mirabel.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top