- PUBLICITÉ -
Surprenant Mairesse

La mairesse sortante de Sainte-Thérèse, Sylvie Surprenant.

Élections Sainte-Thérèse: Sylvie Surprenant souligne l’implication des citoyens

La mairesse sortante de Sainte-Thérèse, Sylvie Surprenant, tient à souligner l’implication et la participation des citoyens dans le cadre de la campagne électorale. Elle les remercie également d’avoir été partie prenante des nombreuses assemblées et consultations publiques menées par la Ville au cours des dernières années, dont la récente consultation sur le projet: Rêvons notre ville et politique familiale et des générations.

«Soyez assurés que nous tiendrons compte de tous les commentaires constructifs reçus. Notre ville continuera de grandir avec sa communauté, vers des changements positifs et évolutifs.»

Parmi les outils qui permettent aux élus de mesurer la satisfaction des citoyens, se trouve un sondage Léger Marketing (N.D.L.R.: ce sondage date de 2012), dont les résultants sont éloquents: 90 % des citoyens sont satisfaits de la gestion municipale et 93 % d’entre eux ont une image positive de leur ville. «Ces notes témoignent de la rigueur et de l’écoute dont nous faisons preuve. Nous poursuivrons cet engagement avec autant de ferveur», de dire Sylvie Surprenant.

Autre outil, soit le plus récent palmarès du Guide habitation de Cédric Lizotte, qui positionne la Ville de Sainte-Thérèse dans le top 10 des villes les moins taxées au Québec (2015). «La Ville de Sainte-Thérèse apparaît au 6e rang parmi les 1 112 municipalités du Québec. Nous en sommes très fiers», ajoute-t-elle.

Bris de confiance

Par ailleurs, Mme Surprenant tient à faire le point sur la situation entourant Michel Milette, conseiller municipal sortant dans Ducharme qui tente, rappelons-le, de se faire réélire sous la bannière du parti Vision Sainte-Thérèse – Équipe Gauvreau.

Depuis son élection, en 2009, M. Milette a fait l’objet de deux bris de confiance, le premier en juin 2012 et le second, en janvier 2014. Ces deux décisions extrêmes et rarissimes, explique Mme Surprenant, ont été prises à la suite du constat sans équivoque de non-respect par M. Milette du Code d’éthique et de déontologie et du devoir de réserve pour les membres du conseil municipal de la Ville de Sainte-Thérèse, auquel il s’était pourtant dûment engagé.

«Encore aujourd’hui, M. Milette incite les gens à déposer des plaintes à la ville, à signer des pétitions, à se présenter aux assemblées publiques du conseil ou à sortir dans les journaux plutôt que d’agir en respect de sa fonction d’élu. Cette attitude est non crédible et inacceptable.»

Faire avancer les dossiers

En 2005, Sylvie Surprenant a été élue mairesse. Autour de la table municipale, les conseillers étaient issus de trois partis différents. «Une fois l’élection passée, tous se sont ralliés à l’équipe. Non pas dans un geste de partisannerie, mais dans une volonté de faire avancer les dossiers.»

À l’aube d’un nouveau scrutin, Sylvie Surprenant insiste sur l’importance et la nécessité pour chacun des candidats de travailler en équipe, de façon constructive. «C’est la seule façon pour une ville de mener à terme ses projets. Merci de nous avoir si chaleureusement ouvert votre porte au cours des dernières semaines.»

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top