- PUBLICITÉ -
Surprenant Femmes

Sylvie Surprenant a été élue, en 2005, première mairesse de l’histoire de la ville de Sainte-Thérèse.

Élections municipales: Les femmes élues bien présentes à Sainte-Thérèse

En 2005, pour la première fois de son histoire, Sainte-Thérèse élisait une mairesse. Sylvie Surprenant avait alors remporté les élections au terme d’une lutte à trois, devant les candidats Marc Laporte et Michel Mathieu. Douze ans plus tard, toujours en poste, Mme Surprenant sollicite un quatrième mandat à la mairie, un mandat qu’elle souhaite inscrire «dans la continuité du développement et du renouveau urbain».

En 2005, la candidate à la mairie Sylvie Surprenant avait présenté une équipe de quatre hommes et quatre femmes, devenant ainsi la première magistrate élue dans l’histoire de Sainte-Thérèse à la tête d’un conseil municipal paritaire, composé de quatre femmes et quatre hommes.

Or, sur sa page Facebook et dans son dépliant électoral, l’équipe adverse, celle de René Gauvreau, affirme être la première équipe électorale paritaire hommes – femmes dans l’histoire de la ville. «L’histoire nous démontre bien que cette affirmation n’est pas véridique», a tenu à rectifier Mme Surprenant.

En 1999 et 2003, le conseil municipal, alors sous la gouverne de l’ex-maire Élie Fallu, avait aussi atteint la parité, avec quatre hommes et quatre femmes. Mme Surprenant se réjouit par ailleurs de l’appui officiel de M. Fallu en faveur de sa candidature en vue du scrutin du 5 novembre.

En 2017, PME Surprenant, l’équipe de Sylvie Surprenant, présente une équipe de cinq hommes et quatre femmes en incluant sa propre candidature. «Rassembler une équipe, c’est aussi et surtout une question d’énergie et de complémentarité entre tous. C’est

l’engagement qui les caractérise déjà dans la communauté et leur profil de compétences. Mon équipe représente bien notre ville.»

Engagement salué

Au Québec, 12 924 hommes et femmes briguent actuellement l’un des 8 015 postes de maire ou de conseiller municipal, un engagement salué par le ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire et ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux.

 «Dans un contexte, a déclaré le ministre, où les élus municipaux n’auront jamais eu un rôle aussi déterminant dans l’avancement de leur collectivité, ces résultats positifs démontrent que les Québécois désirent concrètement prendre part au développement de leur communauté. La composition des conseils municipaux doit être le reflet d’un Québec moderne empreint de nuances.»

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top