- PUBLICITÉ -
Equipe Meloche

Les candidates et candidats du Mouvement citoyen Mirabel - Équipe Meloche.

Élections Mirabel: Famille et communauté, une priorité pour le MCM

Familles et communautés doivent avoir préséance dans toutes les décisions prises par l’administration municipale de Mirabel, estime Pierre-Paul Meloche, le chef du parti Mouvement citoyen Mirabel, qui s’engage à adopter une politique de la famille claire, bien définie, visant à assurer une meilleure qualité de vie à ses concitoyens.

«Qui dit communauté, dit services, ce qui sous-entend la nécessité de revoir l’organisation des services et le MCM a envisagé plus d’une solution à cet effet, tel que présenté dans son programme électoral», a indiqué Pierre-Paul Meloche.

Annie Vanden Abeele, candidate dans le district 1, veut offrir plus d’activités de proximité en mettant à contribution les ressources locales de même que les groupes et associations. Celle-ci pense notamment à la formule de jardin communautaire et à des aménagements paysagers comestibles.

Elle suggère aussi une politique de remboursement aux ainés des activités effectuées dans les villes voisines de même qu’un service de bibliothèque mobile pour personnes à mobilité réduite et la création d’un réseau d’entraide intergénérationnel.

Services à la communauté

Mario Legault, le candidat du district 5, souhaite réorganiser les services d’urgence afin d’améliorer l’efficacité et les délais d’intervention sur le territoire mirabellois. Il veut aussi multiplier les modérateurs de vitesse et accroitre l’éclairage des rues et endroits publics.

Dans le même élan, le candidat Legault considère pressant de compléter la piste cyclable en reliant les tronçons actuellement entrecoupés dans les différents secteurs de Mirabel, ce qui permettrait à des centaines de citoyens de se déplacer à bicyclette.

Fortement préoccupée par le développement communautaire, la candidate  du district 8, Haïdée Ouellet, juge urgent d’ajouter des logements sociaux avec services aux ainés dans sa ville, qui ne compte que 120 unités alors qu’au moins 300 unités supplémentaires seraient nécessaires. Mme Ouellet prône d’ailleurs l’adoption d’une politique d’habitation et d’inclusion du logement social.

Celle-ci propose également de revoir les conditions de financement de base des organismes communautaires qui est attribué par la Ville, en considérant leur mission. «Actuellement, il y a vraiment des inégalités dans la distribution du financement aux organismes. Il faut valoriser, promouvoir et soutenir ces organismes», observe-t-elle.

Une ville intelligente?

Le candidat dans le district 4, René Vachon, entrevoit pour sa part une façon originale d’établir le contact avec les citoyens. Il propose le concept de ville intelligente, soit la diffusion des séances du conseil municipal sur Internet en direct et en différé, de même que l’intervention en ligne des citoyens à la période de questions. «Et offrir une application pour téléphones intelligents établissant le contact direct avec l’élu de son secteur», affirme M. Vachon.

Corinne Guimont, qui est candidate dans le district 7, déplore l’approche centralisatrice qui règne actuellement à l’hôtel de ville. Celle-ci estime que les citoyens de Mirabel bénéficierait d’une meilleure cohésion des services, à commencer par ceux pouvant être partagés avec les villes voisines d’où la nécessité d’établir des partenariats.

«Seul, on va plus vite, mais ensemble, on va plus loin. Il faut sortir de la culture actuelle de travail en silo», souligne Mme Guimont.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top