- PUBLICITÉ -
Églises, écoles et financement des municipalités au menu

Églises, écoles Et Financement Des Municipalités Au Menu

Églises, écoles et financement des municipalités au menu

Mario Laframboise, candidat de la CAQ dans Blainville

S’il est réélu le 1er octobre, Mario Laframboise, candidat de la Coaltion Avenir Québec dans la circonscription de Blainville, promet de s’attaquer au financement des municipalités en leur permettant l’accès à de nouvelles ressources financières. Il veut aussi assurer la construction et la rénovation des écoles tout en préservant les édifices religieux qu’il qualifie de «repères communautaires dans nos villes».

S’il est réélu le 1er octobre, Mario Laframboise, candidat de la Coaltion Avenir Québec dans la circonscription de Blainville, promet de s’attaquer au financement des municipalités en leur permettant l’accès à de nouvelles ressources financières. Il veut aussi assurer la construction et la rénovation des écoles tout en préservant les édifices religieux qu’il qualifie de «repères communautaires dans nos villes» .

Ancien élu municipal, Mario Laframboise a présidé l’Union des municipalités du Québec (UMQ) de 1997 à 2000. À ce titre, il affirme être bien au fait des problèmes auxquels sont confrontées les villes du Québec, en raison de l’impôt foncier, notamment, qui représente la très grande majorité de leurs revenus.

«Cela entraîne une course perpétuelle à la construction» , insiste le candidat qui, à l’image de son parti, souhaite donc permettre aux municipalités d’avoir accès à une partie de la taxe de vente du Québec (TVQ), «une source de revenus stable et en progression» , dit-il.

Tel que promis par la CAQ, M. Laframboise veut également entreprendre un vaste chantier de rénovation et mise aux normes des écoles, et assurer une qualité architecturale des nouvelles écoles à construire.

«Je connais aussi les problèmes des bâtiments scolaires inadéquats ou qu’on laisse se détériorer faute d’argent, avec les conséquences pour la qualité de l’apprentissage.»

Quant aux églises en décrépitude, Mario Laframboise soutient qu’un gouvernement de la CAQ appuiera les projets de rénovation ou transformation des églises, des bâtiments qui, indique-t-il, «font partie de notre histoire, de notre patrimoine collectif et de notre paysage» .

«Je connais la perte ressentie par une communauté qui voit disparaître les bâtiments patrimoniaux comme les églises» , de souligner M. Laframboise.

Un bilan libéral peu reluisant

Député depuis quatre ans d’un parti qui n’est pas au pouvoir, Mario Laframboise souhaite vivement voir cette donne changer le 1er octobre. Selon lui, le bilan des 15 ans de régime libéral est loin d’être reluisant.

«Coupure des transferts aux municipalités, coupure des budgets dans l’éducation et coupure dans l’aide à la préservation du patrimoine religieux» , voilà comment il résume l’aventure libérale. «Dans le comté de Blainville et sur la couronne nord, poursuit-il, on a connu l’enseignement dans des roulottes faute de classes disponibles; on voit aussi des églises disparaître ou menacées de fermeture, et les villes doivent continuellement jongler avec un budget à la merci de la performance dans l’industrie de la construction. Il est temps d’apporter des solutions à ces dossiers laissés à l’abandon par les libéraux.»

Le député sortant s’engage donc, advenant son élection, à la fin du mois, à offrir aux résidants de son comté, jeunes et moins jeunes, de meilleures écoles, le respect du patrimoine bâti et un nouveau partage des ressources fiscales avec le monde municipal.

«Comme député sortant du comté de Blainville au sein de la Coalition Avenir Québec, je travaillerai à mettre en place les solutions proposées par mon parti, pour le plus grand bénéfice des Blainvillois, Filionois, Lorrains et de toutes les collectivités du Québec» , a conclu Mario Laframboise.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top