- PUBLICITÉ -
Durant la période des Fêtes: collecte d’argent pour Moisson Laurentides dans les autobus du CITL

La directrice générale du CIT Laurentides

Durant la période des Fêtes: collecte d’argent pour Moisson Laurentides dans les autobus du CITL

Les utilisateurs du Conseil intermunicipal de transport Laurentides (CITL) pourront prendre l’autobus gratuitement, les 24, 25 et 31 décembre ainsi que le 1er janvier.

En guise de compensation, la CITL les encourage à déposer des pièces de monnaie dans la boîte de perception du véhicule, au profit de Moisson Laurentides. Un geste volontaire qui pourrait rapporter gros.

Plus de 100 autobus prendront part à cette initiative du CITL, et ce, dans les 14 municipalités qu’il dessert: Lorraine, Bois-des-Filion, Boisbriand, Sainte-Thérèse, Deux-Montagnes, Mirabel, Saint-Eustache, Pointe-Calumet, Saint-Jérôme, Rosemère, Saint-Joseph-du-Lac, Sainte-Anne-des-Plaines, Blainville et Sainte-Marthe-sur-le-Lac.

La totalité des dons sera remise à Moisson Laurentides et le montant de la somme amassée sera dévoilé lors de la remise officielle du chèque, en janvier. «Nous espérons que nos usagers seront généreux et qu’ils contribueront avec nous à combattre la faim dans la région», a indiqué, lors d’un point de presse, la directrice générale du CITL, Nicole Houle, qui était entourée de plusieurs membres de son conseil d’administration.

Son organisation a l’habitude de participer aux efforts de collecte de fonds de Moisson Laurentides, sous différentes formes. Au cours des années passées, ses employés récoltaient des dons en argent ou en denrées non périssables lors de la Grande Guignolée.

Cette année, on a décidé d’essayer une autre formule. C’est la première fois que l’argent sera amassé dans les autobus, fait‑elle remarquer. «Nous pensons y voir la meilleure façon de récolter des dons», précise‑t‑elle.

La directrice générale de Moisson Laurentides, Annie Bélanger, se réjouit de l’idée que lui a présentée le CITL. Elle y perçoit un moyen efficace d’informer un grand nombre de personnes du fait qu’il y a des citoyens des Laurentides qui ne mangent pas à leur faim.

«C’est une très belle initiative qui permet de sensibiliser toute la population à la problématique de la sécurité alimentaire tout en nous supportant financièrement. C’est d’autant plus apprécié que nous n’avons pas les ressources pour effectuer de nombreuses collectes», signale‑t‑elle.

L’argent récolté permettra ainsi à l’organisme de poursuivre sa mission qui s’étend sur toute l’année. Chaque mois, pas moins de 14 000 Laurentiens font appel aux services de Moisson Laurentides. Dans le cadre de sa Grande Guignolée 2013, Moisson Laurentides espère recueillir 60 000 kilos de denrées non périssables et 250 000 $.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE

Concours restos de l'été
- PUBLICITÉ -
Top