- PUBLICITÉ -

Le 29 avril prochain: Tous les cafés à 1 ou 2 $

Amoureux du café, vous allez être servi! La deuxième édition de J’aime mon café, la semaine du café indépendant du Québec, sera de retour du 24 au 29 avril prochains. Partout en province, vous pourrez découvrir des cafés de quartier ainsi que des torréfacteurs locaux.

« Tous les cafés seront servis à 1 ou 2 $ chez les cafés indépendants participants. », explique Amélie Bourgeois, chargée des relations médias et blogueuse pour On S’en Food, la plateforme gourmande qui propulse l’événement, « Le but est de promouvoir le café indépendant en partout dans la province.»

À noter que la journée du 29 avril, le café noir / filtre sera à 1$  les latté qui à 2 $.

Un peu partout en région, les cafés indépendants se distinguent pas leur ambiance et leurs torréfactions parfois originales, le tout préparé sous l’œil vigilant du sommelier en café.

Jean-Michel Dufaux, porte-parole

Cette année, ce sera le célèbre globe-trotter de café Jean-Michel Dufaux qui agira comme porte-parole de l’événement. Auteur du livre Cafés, Jean-Michel Dufaux ne cache son amour envers le café.

« J’ai bu du café sur le tard, vers la mi-trentaine. J’ai découvert le café en Italie au début des années 2000, et ça fait maintenant une quinzaine d’années que je m’intéresse à ça. »

Ici, dans la région des Laurentides, les cafés participants seront Vagabond Café Mobile, La Torréfactorie, Les Allumés, Lenoir Lacroix, Espresso Shop , Café Farfadet du Nord, Couleur Café, et Café Brûlerie des Monts.

« Partout dans le monde, il existe des cafés indépendants, que ce soit en Asie, ou en Europe. L’approche artisanale de chacun d’entre eux est une découverte en soi. J’ai un chalet dans la Lanaudière où j’ai une bonne machine à expresso, mais lorsque je suis à Montréal, je préfère découvrir les cafés du coin. Pour moi, une journée commence toujours par un bon café. », souligne Jean-Michel Duffaux.

Saviez-vous que?

Le Kopi luwak a la réputation d’être le meilleur café au monde, mais aussi le plus rare, et plus onéreux puisque son prix varie entre 20$ et 25$ la tasse. Originaire d’Indonésie, ce café est déroutant lorsque l’on connaît le secret de fabrication de ses arômes plutôt extraordinaires. En effet, le Kopi luwak doit ses fragrances uniques à une fermentation dans l’estomac d’un petit animal sauvage, la civette, ou encore le luwak qui se nourrit de baies, de fruits mûrs, de petits vertébrés, de cerises du caféier, et d’œufs. Lorsque les graines passent dans le système digestif de l’animal, ils subissent une sorte de fermentation du fait de l’action d’enzymes et d’acides gastriques qui décomposent certaines protéines en plus petites molécules, leur apportant une saveur particulière. Cette digestion quasi absente permet l’expulsion de fèves intactes dans les excréments de l’animal. Ces dernières sont ensuite récoltées, lavées et séchées au soleil.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Metro Rosemere
- PUBLICITÉ -
Top