- PUBLICITÉ -
Dévoilement du Plan d'action: un avenir culturel bien concret pour Boisbriand

Le conseiller Daniel Kaeser en présence de la comédienne Mélanie Saint-Laurent

Dévoilement du Plan d’action: un avenir culturel bien concret pour Boisbriand

Afin de dynamiser la pratique culturelle sur son territoire, la Ville de Boisbriand a dévoilé, le 27 septembre dernier, les grandes lignes de son Plan d'action venant encadrer concrètement sa Politique culturelle renouvelée en 2011.

Réunis à la Maison du citoyen, la mairesse Marlene Cordato, le conseiller responsable de la culture, Daniel Kaeser, et les membres du comité culturel ont présenté le Plan d’action qu’ils ont mis un an à réaliser.

Pas moins de 12 mois de discussion et de concertation, donc, pour Geneviève Barrière, Ève Bélanger, Johanne Fortin, Luce Lamoureux, Louis-Georges Dumais, Stéphane Legault, Michel Morleau et Éric Rémy, les membres du comité culturel.

Le Plan d’action s’articule autour de cinq axes d’intervention: le développement du sentiment d’appartenance et de l’identité culturelle; la mise en valeur de l’histoire et du patrimoine boisbriannais; la promotion et la diffusion des arts et de la culture; la reconnaissance du travail des artistes et ambassadeurs culturels; le développement du loisir culturel.

Pour accroître la diffusion de la culture, la Ville a décidé, par exemple, de se doter de certaines installations matérielles. La construction d’une salle de spectacle de 300 à 400 places et l’agrandissement de la bibliothèque municipale en font partie.

La Municipalité entend aussi développer des projets culturels avec la participation des écoles du territoire. Elle compte aussi dresser un répertoire des artistes locaux destiné aux résidants et aux gens d’affaires. Ces exemples reflètent l’aspect bien concret du nouvel outil municipal.

«Pour assurer la pérennité de la Politique culturelle, il était primordial de la solidifier avec des actions et des gestes concrets», a indiqué la mairesse Marlene Cordato, qui considère le Plan d’action comme un outil de travail permettant une vision à long terme.

«Ce document recense tous les gestes à poser qui assureront la vitalité de la culture et des arts sur le territoire de Boisbriand. De plus, il permet de définir la culture boisbriannaise: distincte, particulière et présente. Plus que jamais, ces trois mots guideront la façon de représenter la culture d’ici», a précisé pour sa part le conseiller Kaeser.

Déjà, la Politique culturelle a inspiré de nouveaux projets, fait remarquer Ève Bélanger. D’abord, la mise en valeur d’une trentaine de maisons ancestrales par le biais de la chronique Un brin d’histoire, puis au moins trois événements: la Foire culturelle, Un air d’ici et d’ailleurs et le Symposium de la sculpture.

«Le Plan d’action va obliger la mairie à poursuivre le développement culturel à Boisbriand. C’est un peu comme un chien de garde», précise Ève Bélanger, qui est chef de section Culture et communautaire, à la Ville de Boisbriand.

La cérémonie d’inauguration a été suivie d’un petit exercice théâtral présenté par Mélanie Saint-Laurent et Sébastien Gauthier, deux comédiens du Petit Théâtre du Nord, qui se sont inspirés du texte Difficultés langagières signé par l’auteur François Archambault.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top