- PUBLICITÉ -
Deux maisons hantées à visiter dans les Basses-Laurentides

Deux Maisons Hantées à Visiter Dans Les Basses Laurentides

Deux Maisons Hantées à Visiter Dans Les Basses Laurentides

Deux maisons hantées à visiter dans les Basses-Laurentides

Spécial Halloween

Les décorations d’Halloween sont sorties depuis quelques semaines et les maisons prennent les couleurs de la fête des enfants et des friandises. Pour certains, les vrais adeptes, il s’agit du moment idéal pour construire et s’investir dans des projets de grande envergure afin d’effrayer leur voisinage, faire plaisir aux petits et grands, ou partager leur passion pour la conception de décors et de costumes avec amis, famille et concitoyens.

Les décorations d’Halloween sont sorties depuis quelques semaines et les maisons prennent les couleurs de la fête des enfants et des friandises. Pour certains, les vrais adeptes, il s’agit du moment idéal pour construire et s’investir dans des projets de grande envergure afin d’effrayer leur voisinage, faire plaisir aux petits et grands, ou partager leur passion pour la conception de décors et de costumes avec amis, famille et concitoyens.

Olivier Conti-Legault habite chez ses parents à Terrebonne, à la limite de la ville de Bois-des-Filion, et il construit une maison hantée avec deux amis, soit Alexandre Fontaine et Jessica Thivierge.

Au moment de la visite, des décorations de toutes sortes étaient empilées dans le garage et dans le sous-sol, tels un bain, une toilette et plusieurs dizaines de fausses têtes humaines. Un bon nombre de personnes ont travaillé à construire un labyrinthe étroit fait de palettes de bois dans l’arrière-cour. «Mes parents ont accepté mon projet, mais il y avait des conditions» , de préciser Olivier, lors du tour du propriétaire. Le jeune homme, étudiant au cégep, a décidé de créer l’expérience avec ses amis par plaisir et par passion pour la fête d’octobre.

En ce sens, les 28 et 29 octobre, dès 18 h, les gens pourront découvrir le résultat final de ce projet de longue haleine. Plusieurs jours ont été investis à la construction du «Couloir des condamnés» .

Notons que pour visiter celle-ci, le prix d’entrée est de 2,50 $. Les citoyens des environs sont invités au 360, rue de la Pommeraie, à Terrebonne, pour vivre une expérience effrayante et hors du commun.

Pour plus amples informations: [https://www.facebook.com/Lecouloirdescondamnes/].

Expérience immersive à Sainte-Thérèse

Sur la rue Dubois, à Sainte-Thérèse, on peut apercevoir une maison et un grand chapiteau carré et blanc. Il s’agit d’un élément important du Projet H d’Ulrick L’Heureux, résidant également chez ses parents. Dans ce cas, ils ont accepté, sans conditions, de voir leur cour complète transformée en maison hantée. Il s’agit d’un projet qui revient depuis quelques années. Les parents aident l’enfant dans la logistique et la construction des éléments du projet.

«J’ai décidé de faire un parcours et à chaque année, je le grossis, en préservant certains éléments des éditions précédentes. L’année passée, nous avons utilisé le garage, mais cette fois, nous avons abandonné l’idée, pour des raisons de logistique et de sécurité. Nous avons un chapiteau, beaucoup plus sécuritaire. Il y a toujours des sorties d’urgence qui sont planifiées dans le parcours» , de raconter Ulrick, étant lui aussi étudiant au cégep, cette fois, en conception de décors et de costumes. Il s’agit donc d’une véritable passion pour lui. «Mes parents m’aident beaucoup. Nous sommes treize au total, dont un technicien et neuf personnes costumées pour l’occasion.»

Lors de la visite, très peu de choses ont été dévoilées; néanmoins, on explique que le tour du propriétaire, le 31 octobre au soir, sera immersif, comprenant frayeur et effets spéciaux. Plusieurs thématiques tirées de métrages seront à l’honneur. D’ailleurs, on promet que la maison s’adresse aux gens de tous âges. On veut s’adapter au degré de terreur désiré par la personne au moment de la visite. De plus, les enfants peuvent passer directement au coin des friandises, sans visiter la maison hantée.

Notons, enfin, que le prix d’entrée varie de 7 $ à 2 $, dépendamment du nombre d’adultes et d’enfants présents. Par exemple, pour un adulte et un enfant, le droit de passage est fixé à 3 $.

Les résidants des alentours sont donc conviés au 52, rue Dubois, à Sainte-Thérèse, le soir du 31 octobre inclusivement.

Pour plus d’informations: [https://www.facebook.com/Ulrick013/].

Array
- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE
- PUBLICITÉ -
Top