- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Des pompiers de Blainville et Sainte‑Thérèse se sont rendus à Lac‑Mégantic

Les services de sécurité incendie de Blainville et Sainte-Thérèse, à l’instar de plusieurs autres services de la sécurité incendie du Québec, ont emboîté le pas en dépêchant des pompiers à Lac‑Mégantic.

Le premier rendu, le lieutenant pompier du Service de sécurité incendie de la Ville de Sainte-Thérèse Mathieu Lacombe, est arrivé le 11 juillet pour une période de 15 jours (voir autre texte). Ses collègues, les pompiers Carl Chartrand, Maxime Paulo, Jonathan Robert et Jeremy Perrault ainsi que le lieutenant Roch Dumoulin l’ont ensuite rejoint, le 15 juillet, pour une période de trois jours. Ces derniers ont été affectés aux tâches de protection des citernes, de recherche des victimes et de détection et prévention des dangers d’explosion.

Une motion de félicitations a d’ailleurs été unanimement adoptée par le conseil municipal de la Ville de Sainte-Thérèse, le 5 août dernier, afin de souligner «le courage et le travail accompli par les six pompiers du Service de sécurité incendie qui ont montré leur solidarité aux équipes de Lac‑Mégantic».

Notons du même souffle que le conseil a aussi profité de la séance du 5 août pour autoriser le versement d’une somme de 5 000 $ au fonds Tragédie Lac‑Mégantic 2013 créé par l’Union des municipalités du Québec. «La tragédie ferroviaire qui a eu lieu à Lac‑Mégantic le 6 juillet dernier en est une qui a affecté toutes les municipalités du Québec qui s’unissent maintenant pour aider les Méganticoises et Méganticois à reconstruire leur communauté», a tenu à souligner la mairesse Sylvie Surprenant.

Service de sécurité incendie de Blainville

Le Service de sécurité incendie de Blainville a aussi envoyé une équipe à Lac‑Mégantic. Formée de deux chefs et cinq pompiers, Mélanie Ouimet (chef de section à la prévention), Jean Beauchemin (chef aux opérations), ainsi que Sylvain Gravel, Yan Brousseau, Marc Lizotte, Patrice Lévesque et Maxime Turcotte (pompiers), l’équipe de Blainville est demeurée sur le site pendant 48 heures, soit du 19 au 21 juillet. Les membres de l’équipe ont notamment été assignés à diverses tâches de soutien, comme du déblaiement, de l’assistance à des spécialistes ainsi que l’établissement de jets de protection pour les intervenants de différents corps de métiers.

Le support des villes aidantes a aussi permis d’offrir un temps de repos aux pompiers de Lac‑Mégantic, qui ont été grandement sollicités et éprouvés depuis le drame.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top