- PUBLICITÉ -
Cendrine Lévesque en pleine action.

Photo Christian Asselin

On reconnaît ici une partie du groupe de la PST qui participera au Relais pour la vie jeunesse le 19 mai.

Des élèves de la PST marcheront toute une nuit

Lutte contre le cancer

Le vendredi 19 mai, sur le coup de 19 heures, un groupe composé de 18 élèves de 3e à 5e secondaire de la polyvalente Sainte-Thérèse (PST) entreprendra une marche d’une durée de 12 heures sur la piste d’athlétisme du stade Richard-Garneau. Leur objectif en participant à ce Relais pour la vie jeunesse de la Société canadienne du cancer est d’amasser 13 000 dollars.

C’est la deuxième fois qu’un groupe d’élèves de la PST participe à cet évènement destiné à recueillir des fonds qui serviront à lutter contre le cancer. La première fois, c’était il y a de cela deux ans et Charlène Tellier, élève de 5e secondaire à la PST, y avait participé. Elle a voulu renouveler l’expérience.

«Beaucoup de gens qui avaient fait le Relais en 2015 sont de retour dans le comité organisateur cette année, car cette expérience nous avait tous marqués et nous voulions faire ressentir à d’autres les émotions qui nous ont envahis cette soirée-là» , a-t-elle mentionné avant d’ajouter que pour atteindre leur objectif financier les élèves ont réalisé toutes sortes d’activités-bénéfice telle la vente de cupcakes et de tablettes de chocolat sur l’heure du midi.

«Nous avons déjà amassé 2 500 dollars grâce, entre autres, aux dons que nous avons reçus par le biais du site de la Société canadienne du cancer» , d’ajouter Charlène.

Tous sont touchés

Les 18 élèves qui marcheront à relais à Sainte-Thérèse au cours de la nuit du 19 mai se sentent concernés par le cancer, et ce, malgré leur jeune âge. Comme le répète souvent la Société canadienne du cancer, il est vrai que l’on connaît tous quelqu’un qui est soit décédé de cette maladie ou qui la combat avec acharnement.

«En faisant la tournée des classes, a raconté Charlène Tellier, je suis entrée dans une classe de secondaire II et j’ai demandé à ceux qui connaissaient quelqu’un qui était décédé du cancer de lever la main. Seulement deux ou trois élèves sur 30 ne se sont pas manifestés!»

Charlène a de bonnes raisons de vouloir revivre le Relais pour la vie jeunesse.

«Mon grand-père est décédé du cancer et de voir des gens marcher pour soutenir et contribuer à guérir les gens qui en sont atteints m’a beaucoup émue il y a deux ans. J’avais alors pleuré toute la nuit!»

Depuis 2002, près de 350 écoles ont tenu leur propre Relais pour la vie et ont remis 20 millions de dollars à la Société canadienne du cancer.

Pour contribuer à la cagnotte de ce groupe de la PST, il suffit de joindre Linda Laferrière, conseillère à la vie étudiante qui le chapeaute, en composant le 450 433-5400.

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top