- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Des écoliers sensibilisés à la prudence

Programme pour enfants amputés

Parce qu’il faut sensibiliser les enfants à la prudence, Tammy Ruel, 6 ans, et Audrey Dagenais-Soufflet, 20 ans, deux adhérentes au Programme pour enfants amputés (Les Vainqueurs) de l’Association des Amputés de guerre, ont livré un témoignage devant de nombreux écoliers de l’école Saint-Pierre, à Sainte-Thérèse.

«L’Association vient en aide aux gens à qui il manque un membre, comme un doigt, une jambe, etc.», a expliqué Audrey Dagenais-Soufflet qui est née sans main droite, «De plus, le programme nous permet de parler de nos différences.»

Au moyen d’un court-métrage relatant les accidents dont ont été victimes des enfants, le documentaire a mis en relief les endroits dangereux à éviter ainsi que la machinerie qui a entraîné bon nombre d’accidents. À ce chapitre, mentionnons les tondeuses à gazon, l’ennemi numéro un, les accessoires de boucherie et les balades à vélo sur le bord des routes.

- Publicité -

Après le visionnement, les enfants ont été invités à questionner les deux invitées sur leur handicap respectif. La petite Tammy, qui a une amputation congénitale à la main gauche, a répondu à plusieurs questions, notamment sur sa dextérité et son agilité à pratiquer certains loisirs.

Avec une franchise parfois déconcertante, la petite fille de 6 ans n’a pas hésité à exhiber les procédés qu’elle employait pour se servir de sa main handicapée. En dépit de cette faiblesse, l’écolière ne souhaite pas porter de prothèse, ses doigts étant encore assez agiles pour manier crayons ou objets.

Sachez que l’Association des Amputés de guerre s’affaire également à offrir prothèses ou appareils sophistiqués pour permettre aux enfants de vaquer tant à leurs loisirs qu’à leurs activités sportives.

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top