- PUBLICITÉ -
Pérou bazar

C’est pour financer leur voyage dans la cordillère Blanche, au Pérou, que les étudiants organisent un bazar de matériel de sport.

Des cégépiens organisent un bazar

Pour financer une partie du voyage qui les mènera, en juin prochain, au sommet de la cordillère Blanche, au Pérou, une douzaine d’étudiants du collège Lionel-Groulx tiendront un bazar d’articles de sports et de plein air, le vendredi 21 avril. D’ici là, ils demandent la collaboration de tous pour leur apporter les équipements dont ils voudraient bien se départir.
«Profitez du congé de Pâques pour faire votre grand ménage du printemps et il nous fera plaisir de vendre ce matériel pour vous», lance Claudia Després, une technicienne en éducation physique au collège, qui accompagnera le groupe au Pérou.
Elle ajoute que 20 % du prix de vente des articles sera remis à la cause tandis que le reste de la somme sera versé aux propriétaires des articles vendus.
«Nous recueillons aussi les dons d’articles tels que crayons, règles, ciseaux, papiers et cartons pour le volet humanitaire», insiste Mme Després avant d’ajouter que le matériel peut être déposé dès maintenant, et ce, jusqu’au 19 avril, au Centre sportif du collège, porte 112, aux locaux C-043 ou C-016, les lundis et mardis, de 8 h à 11 h et de midi à 15 h, de même que les jeudis et vendredis, de 8 h à 11 h 30 et de 12 h 30 à 14 h. L’argent de la vente pourra être récupéré le 24 avril, au même endroit.
Toute une aventure
Dans le cadre de ce voyage organisé, pour certain, en marge de leur 3e cours d’éducation physique collégial, le groupe s’attaquera, entre autres, au Nevado Pisco, un sommet qui culmine à 5 750 mètres d’altitude.
Évidemment, ils feront au préalable d’autres randonnées plus courtes afin de s’acclimater à l’altitude et au manque d’oxygène.
«Afin de se préparer à ce défi d’endurance, de dire Claudia Després, ils devront s’entraîner rigoureusement au niveau cardiovasculaire et musculaire. Ce voyage est une bonne façon pour eux de prendre en main leur condition physique et par le fait même leur santé. Le cours vise l’autonomie et le développement d’un mode de vie actif.»
Outre le volet sportif, les volets culturel et humanitaire sont également au programme de ce voyage. Les randonneurs s’imprègneront notamment de la culture péruvienne en visitant plusieurs sites historiques, dont le mythique site archéologique du Machu Picchu.
Ils disposeront également d’un peu de temps pour visiter la cité de Cuzco, classée au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Des guides péruviens les accompagneront tout au long du séjour, ce qui leur permettra d’en apprendre davantage sur leurs us et coutume, que ce soit en lien avec la gastronomie, la langue ou les croyances de ce merveilleux peuple.
Au niveau humanitaire, il est prévu que les participants remettent des fournitures scolaires à une école péruvienne dépourvue de moyens financiers.
«J’invite les gens de Sainte-Thérèse et des environs à venir me porter le matériel qu’ils n’utilisent plus», a conclu Claudia Després qui a indiqué quatre bonnes raisons de participer: faire un bon ménage du printemps, gagner un peu d’argent en surplus, c’est écologique et c’est pour une bonne cause.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top