- PUBLICITÉ -

Dépôt de sept projets de loi par le Bloc québécois

Yves-François Blanchet, chef du Bloc québécois et les députés de Thérèse-De Blainville et de Rivière-des-Mille-Îles, Louise Chabot et Luc Desilets, ont fait connaître les sept premiers projets de loi que les députés du Bloc québécois ont déposés à la Chambre des communes.

«Le Bloc québécois a promis aux Québécoises et les Québécois d’être leur voix à Ottawa et c’est ce qu’il fait. Je suis particulièrement impliquée dans le dossier de l’augmentation des prestations spéciales de maladie de l’assurance-emploi de 15 à 50 semaines et je travaille sans relâche pour que ce dossier, tout comme les dossiers portés par mes collègues, donne des résultats concrets. Je suis très fière des projets de loi qui ont été déposés», de dire Louise Chabot.

«Le Québec est différent du reste du Canada. Nous avons nos particularités, notre façon de faire les choses. Avec le dépôt de ces projets de loi, nous voulons faire avancer des dossiers qui tiennent à coeur aux gens du Québec. Nous nous sommes engagés à faire des gains et c’est ce que nous ferons, comme le dossier de l’aluminium le prouve. Sans les élus du Bloc, on peut facilement penser que rien n’aurait changé», d’ajouter Luc Desilets.

Les projets de loi porteront sur : • Le retrait du Québec de la Loi sur le multiculturalisme ; • L’obligation des résidents permanents habitant au Québec de démontrer une connaissance suffisante du français ; • L’obligation du Canada à respecter ses engagements en environnement lorsqu’il a signé l’Accord de Paris ; • L’instauration d’un rapport d’impôt unique québécois ; • L’obligation du Canada à respecter les lois du Québec et les règlements municipaux en ce qui a trait à l’aménagement du territoire et de l’environnement ; • L’obligation du Canada à ne plus ouvrir de brèches dans la gestion de l’offre ; • L’augmentation des prestations spéciales de maladie de l’assurance-emploi de 15 à 50 semaines pour les gens atteints de maladies graves.

«En déposant ces projets de loi, nous honorerons le mandat qui nous a été confié par les Québécoises et Québécois : défendre leurs intérêts à Ottawa. Il incombera alors aux autres partis en Chambre de respecter le caractère distinct du Québec et la volonté consensuelle exprimée par son peuple sur ces dossiers névralgiques!», de conclure Yves-François Blanchet, chef du Bloc québécois.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top