- PUBLICITÉ -
Demande d’injonction interlocutoire

Photo Michel Chartrand

Demande d’injonction interlocutoire

Réhabilitation de la carrière Mathers

Le conseil municipal de Boisbriand a autorisé, le mardi 7 juin dernier, le dépôt, à la Cour supérieure du Québec, d’une injonction interlocutoire contre Jean-Guy Mathers afin que celui-ci stoppe immédiatement les travaux apparemment en cours sur son terrain situé à l’intersection du chemin de la Rivière-Cachée et de la rue Dubois, à Boisbriand.

«Il y a urgence en la matière, c’est pourquoi nous entamons ces procédures immédiatement», a indiqué la mairesse Marlene Cordato, mise au fait l’après-midi même que des travaux d’amoncellement de terre avaient cours sur le terrain de M. Mathers.

Selon le conseiller Mario Lavallée, cette demande d’injonction constitue une bonne nouvelle en soi, qui permettra à la Ville d’aller de l’avant dans ce dossier. «La situation était stationnaire depuis deux ans. Cette carrière est fermée à 70 %, mais la partie arrière du terrain demeure ouverte et profonde», a-t-il laissé savoir.

Au moment de mettre sous presse, la Ville n’avait pas encore reçu de réponse en faveur de sa demande.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE
- PUBLICITÉ -
Top