- PUBLICITÉ -
Défi Vélo: pour de la musicothérapie à Drapeau-Deschambault 

On reconnaît de gauche à droite, Stéphan Charron, président du comité organisateur de l’événement Luc Daigle, René Simard, Dafné Théroux Izquerdio, Mikaël Kingsbury, M. Grégoire de Desjardins, et Yves Gravel, vice-président de la Fondation Drapeau et Deschambault.

Défi Vélo: pour de la musicothérapie à Drapeau-Deschambault

Présentée par Desjardins, c’est sous la présidence d’honneur de Luc Daigle d’IGA Daigle et de René Simard et avec les athlètes de renommée internationale Mikaël Kingsbury et Dafné Théroux Izquerdio comme ambassadeurs, que se tiendra, le 5 juin, la 6e édition du Défi Vélo au profit de la Fondation Drapeau et Deschambault

Le départ des circuits de 60, 100, 125 et 150 kilomètres offerts en marge de cet évènement se fera du Collège Lionel-Groulx à Sainte-Thérèse dès 8 h 30. Dépendamment de la distance choisie, les quelque 700 à 1000 cyclistes attendus pourraient se rendre jusqu’à Lachute en passant notamment par Boisbriand, Oka et Saint-André.

«Tous les profits serviront à financer la musicothérapie destinée aux résidents des centres d’hébergement Drapeau-Deschambault à Sainte-Thérèse et Hubert-Maisonneuve à Rosemère», a mentionné Yves Gravel, vice-président de la Fondation Drapeau et Deschambault, remerciant au passage les nombreux partenaires de l’évènement.

Parmi ceux-ci, Luc Daigle, un cycliste aguerri et l’artiste René Simard ont accepté avec joie d’agir à titre de coprésident d’honneur. Ce dernier, fidèle client du IGA Daigle de Sainte-Thérèse, a affirmé bien connaître le Centre Drapeau-Deschambault.

«J’y ai fait beaucoup de thérapie avec ma mère qui s’y est fait refaire un genou, a d’abord raconté M. Simard. Elle a ensuite terminé ces jours à cet endroit en soins palliatifs», a-t-il poursuivi, conscient de l’importance de tels centres pour notre société.

«Il ne faut pas jouer à l’autruche, a-t-il lancé. La population est de plus en plus vieillissante. Nous serons bien contents d’avoir accès à ce type d’établissements, qui sont selon moi des nécessités.»

Des ambassadeurs impliqués

Champion du monde de ski acrobatique et médaillé d’or olympique, Mikaël Kingsbury est un ambassadeur de la première heure du Défi Vélo, lui qui agissait déjà à ce titre lors de la première édition, en 2011.

«Pour moi, a-t-il indiqué, c’est une cause importante qui me touche beaucoup. Des personnes près de ma famille sont passées par Drapeau-Deschambault et de pouvoir m’impliquer de la sorte me fait énormément plaisir.»

Nommé athlète de l’année, niveau national, lors du plus récent gala de Sport Québec, Dafné Théroux Izquerdio a pris part au défi l’année dernière en compagnie des membres de sa famille. «Je suis contente de m’impliquer à nouveau. C’est un évènement qui peut aider des gens et cela compte beaucoup pour moi».

Ceux et celles qui souhaitent participer au Défi Vélo de la Fondation Drapeau et Deschambault peuvent le faire en s’inscrivant d’abord sur le [www.defidd.com]. Le coût d’inscription sont de 50 $ jusqu’au 2 juin et de 55 $ par la suite. Les frais incluent l’encadrement sur la route, les circuits balisés, des haltes-rafraîchissement et un dîner froid.

«Habituellement, a conclu René Simard, lorsque je viens à ce IGA, j’apporte mes sacs d’épicerie, mais ce que nous avons à offrir aujourd’hui ne rentre pas dans le sac, mais dans le cœur des gens. Je lance donc un appel à tous à venir participer à l’événement!».

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top