- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Début du procès des accusés de Roche

Plus de trois ans après leur arrestation par l’escouade Marteau, à Boisbriand, le procès d’une partie des accusés de l’opération de l’UPAC s’est amorcé au Palais de justice de Saint-Jérôme ce lundi 17 mars.

Quatre accusés se sont présentés devant le juge Normand Bonin, de la Cour du Québec : deux responsables de la firme de génie-conseil Roche, France Michaud et Gaétan Morin, ainsi que Robert Poirier, ex-maire de Boisbriand et l’ingénieur de BRP Triax, Rosaire Fontaine.

Ils doivent répondre à des accusations de fraude, de complot et d’actes de corruption dans des affaires municipales et impliquant des fonctionnaires municipaux de Boisbriand.

L’entrepreneur Lino Zambito et son père Giuseppe, aussi accusés, subiront pour leur part leur procès en septembre 2015.

Quant à l’ex-mairesse Sylvie Saint-Jean, elle déposé en février dernier, des aveux de culpabilité à quatre chefs d’accusations : fraude, complot pour fraude, abus de confiance et complot pour abus de confiance. Mme Saint-Jean connaîtra sa peine en juillet.

Comme une ordonnance de non publication a été ordonnée, le 26 février, aucune information ne peut être dévoilée en ce qui la concerne. Le juge décidera d’ailleurs cette semaine si cette ordonnance sera maintenue en tout ou en partie durant le procès.

Durant la journée de lundi, le juge Bonin a donc entendu des requêtes préliminaires et le procès se poursuivra vendredi.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top