- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Début de campagne discret pour le NPD et le Parti Vert

Terrebonne-Blainville

Alors que les candidats bloquiste et conservateur de la circonscription électorale Terrebonne-Blainville, respectivement Diane Bourgeois et Jean-Philippe Payment ont rapidement affiché leur couleur, imités quelques jours plus tard par candidat libéral, Robert Frégeau, en vue des élections fédérales du 2 mai prochain, les candidats NPD et Vert brillent toujours par leur absence.

Qui plus est, malgré nos demandes logées auprès de leur service aux médias respectif, aucune entrevue n’a pu à ce jour être réalisée. Voici donc sommairement le message de chacun d’eux, bâti à partir des informations recueillies sur le site Web de leur parti respectif.

Charmaine Borg, candidate NPD

- Publicité -

«Stephen Harper avait promis de réduire votre fardeau financier, mais il a fait tout le contraire. Il avait aussi promis de faire de la santé une priorité. Mais pendant cinq ans, il a ignoré cette promesse. Il avait promis de faire le ménage à Ottawa après les scandales des libéraux. Tout ce qu’il a fait, c’est de les remplacer par les siens. Ottawa ne fonctionne plus; il est temps de changer les choses», peut-on lire sur le site du NPD, sous l’onglet Terrebonne-Blainville.

La candidate, Charmaine Borg, poursuit en déclarant que c’est une fierté pour elle de faire partie de l’équipe de Jack Layton dans le comté de Terrebonne-Blainville. «Il est temps de faire élire un Premier ministre digne de confiance, un Premier ministre qui travaillera avec les autres et qui défendra les intérêts de votre famille. Je demande votre appui le 2 mai prochain. Merci», termine-t-elle.

Michel Paulette, candidat Vert

«Je me présente comme candidat à l’élection, parce que je crois que nous sommes prêts pour un changement réel et conséquent avec nos valeurs. Je crois que nous sommes prêts à voter pour un parti politique qui a maintenant la maturité et les compétences pour assumer les rôles de bonnes gouvernances auxquels la population est en droit de s’attendre. Les solutions terre à terre du Parti Vert fonctionneront ici parce qu’elles ont fonctionné à l’échelle internationale.  Les pays où des Verts ont été élus sont des pays qui créent de nouveaux emplois payants tout en atteignant leurs objectifs de réduction des gaz à effet de serre. Ce sont des pays où l’écart entre les riches et les pauvres est faible et le niveau de vie élevé. Ces pays ne compromettent pas l’environnement au profit de l’économie. Leurs économies sont vigoureuses et leurs lois environnementales, rigoureuses», écrit quant à lui le candidat Vert, Michel Paulette, via le site Web du parti Vert du Canada.

À la lecture de son message, nous apprenons que M. Paulette a été éleveur et entraîneur de chevaux, instructeur de plongée sous-marine en Europe et aux Antilles, et opérateur de tours de forage dans l’ouest Canadien. «Je milite pour faire avancer certaines causes qui me tiennent à cœur. L’environnement, la famille et la mise en valeur prioritaire de l’être humain dans nos systèmes économiques sont, à mes yeux, primordiaux pour notre épanouissement en tant qu’individu à la recherche de paix, d’harmonie, et de respect», conclu-t-il.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Voyagez avec Vasco
- PUBLICITÉ -
Top