- PUBLICITÉ -

Simon Paré, candidat du Parti Vert du Canada dans Thérèse-De Blainville, a rencontré les citoyens dans les parcs.

D’autres candidats se manifestent

En vue des élections fédérales

À quelques jours des élections fédérales qui auront lieu ce lundi 20 septembre partout au pays, d’autres candidats ont manifesté leur intention de briguer les suffrages en communiquant avec le journal.

Simon Paré, candidat du Parti Vert du Canada dans Thérèse-De Blainville, a été actif au cours des dernières semaines, lui qui a notamment organisé des rencontres dans les parcs de la circonscription afin de se familiariser avec les préoccupations des électeurs.

« J’étais rendu au point où je ne votais plus car pour moi l’enjeu environnemental est récupéré par les différents partis politiques sans qu’il n’y ait vraiment de réels changements ».

Il a ajouté être déçu de voir ce dossier prioritaire pour lui être galvaudé par les différents partis politiques.

« C’est l’enjeu du 21e siècle et que ce soit un peu évacué me dérange. C’est donc un désir d’investissement personnel qui m’a poussé à m’impliquer en politique. Il fallait que j’essaie de faire quelque chose à la mesure de ce que je peux faire ».

François Loza

Vous avez vu son visage sur les pancartes du Parti libéral épinglées dans le comté de Mirabel. Il s’agit du candidat François Loza. Comme pour Simon Paré, c’est pour lui une première campagne électorale.

Se décrivant comme « un jeune citoyen engagé et spécialisé dans les affaires publiques et internationales », François Loza est âgé d’à peine 25 ans. La politique fédérale l’a toujours intéressée.

« Lors de mon parcours universitaire, lors d’un stage, j’ai passé beaucoup de temps dans le bureau de la circonscription de Papineau, celle du premier ministre Justin Trudeau, ce qui m’a permis de comprendre le mécanisme derrière un bureau de député. Nous étions sur le terrain et allions visiter les organises. Ce fut très enrichissant », affirme le candidat qui ajoute avoir été marqué par cette première expérience sur le terrain.

Bachelier en sciences politiques, il est à finaliser sa maîtrise en affaires publiques et internationales à l’Université de Montréal.

« J’ai aussi participé à plusieurs projets à l’international, dont un à Lima, au Pérou, où je devais encourager les jeunes issus de familles défavorisées à s’impliquer davantage dans leur quartier. Être sur le terrain me stimule et me passionne énormément ».

Peggy Tassignon

Le Parti libre Canada sera par ailleurs représenté pour la première fois dans Thérèse-De-Blainville. Peggy Tassigon en est la candidate. Elle affirme adhérer aux valeurs de ce parti qui a récemment gagné en popularité avec la publication d’une vidéo sur Facebook d’un certain Martin Gravel.

« Au Parti Libre Canada, dit-elle, nous vous proposons la démocratie directe car je crois que les citoyens, avec une information honnête et objective, sont à même de prendre les meilleures décisions pour eux-mêmes et le mieux-être de tous ».

Ayant immigré au Canada en 1989, Mme Tassignon souhaite s’investir dans ce mouvement dont la stratégie est l’écoute de la population, la démocratie directe et la prise en considération des familles, des aînés et de l’avenir des enfants dans toutes décisions politiques.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top