- PUBLICITÉ -
Daniel Ratthé dresse un portrait sombre du gouvernement Charest

«Jean Charest a échoué sur toute la ligne», atteste le député de Blainville, Daniel Ratthé.

Daniel Ratthé dresse un portrait sombre du gouvernement Charest

Bilan maigre, voire inexistant, gouvernement en pleine déroute, parfums de scandales ici et là, le portrait dressé en cette fin de session parlementaire par le député de Blainville et porte-parole de la Coalition Avenir Québec (CAQ), Daniel Ratthé, est tout sauf reluisant.

Selon ce dernier, Jean Charest aurait échoué sur toute la ligne. M. Ratthé cite, entre autres, le conflit étudiant, les places en garderie, les hôpitaux, le projet de loi 27 sur la société du Plan Nord, la dette, etc.

«La dette du Québec se chiffre actuellement à 249 millards$, ce qui représente 55 % du produit intérieur brut. Malgré cela, aucune mesure n’a été prise par le gouvernement pour y remédier. À ce chapitre, les étudiants devraient s’attarder davantage aux dettes qu’on va leur laisser qu’à la hausse des frais de scolarité», de souligner le député de Blainville.

Interrogé sur les moyens employés pour baisser la dette, il explique que les profits engrangés par les entreprises pourraient être une façon d’y remédier. «Placements Québec pourraient acheter des actions au sein d’entreprises et les redevances obtenues serviraient à rembourser la dette» dit-il.

Des propositions

Dénonciateur de ce qu’il appelle l’inertie du gouvernement Charest, Daniel Ratthé affirme que plusieurs idées véhiculées par le chef de la CAQ, François Legault, ont été reprises par Jean Charest. À titre d’exemple, il mentionne la bonification de l’aide financière proposée aux étudiants.

Garderie

Pour ce qui est des garderies et des «scandales qui planent concernant l’octroi de places», M. Ratthé a également demandé à la ministre Yolande James de reconnaître les services de garde en tant que services essentiels en vertu du Code du Travail, un appel qui n’aura toujours pas reçu de réponse : «D’ailleurs, à ce jour, nous attendons encore un signe de vie. Aussi bien dire qu’il n’y a plus de service au numéro composé.»

Médecins

En ce qui a trait à l’accessibilité aux médecins de famille, M. Ratthé soutient que la solution résiderait dans une formule engageant tous les médecins à avoir 1 000 patients à leur charge, un contrat qui leur assurerait des rémunérations bonifiées.

Région

En deuxième portion de discours, le député de Blainville a réitéré son appui au parachèvement de l’autoroute 19 avec une voie réservée au transport collectif. Il a aussi pris position en appuyant le maire de Sainte-Anne-des-Plaines qui souhaite utiliser les services de la Sûreté du Québec et non le service de police municipal de niveau 2.

Municipalités

Le développement de l’éthique étant une priorité pour lui, Daniel Ratthé voit d’un bon œil la mise en place d’une charte pour les municipalités afin d’y définir leur rôle, leurs droits, etc., et ce, afin d’offrir plus de services à la population.

Mentionnons que le député de Blainville est porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière d’Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire, d’Emploi et Solidarité sociale, de la Famille, du Travail, du Tourisme et de la Métropole. 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top