- PUBLICITÉ -

Crédit photo Émilie Nadeau – Le premier ministre Legault se donne tout un défi afin de combler les 10 000 postes qu’il manque dans les CHSLD.

COVID-19: Legault veut recruter 10 000 nouveaux préposés aux bénéficiaires

Afin de pallier au manque criant de personnel dans les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), dont la situation demeure toujours difficile, le premier ministre François Legault a annoncé qu’une campagne sera menée ces prochains jours afin de convaincre pas moins de 10 000 personnes de s’inscrire à une formation pour devenir préposés aux bénéficiaires à temps plein.

Cette formation sera dispensée dès la mi-juin dans plusieurs dizaines de centres de formation professionnelle (CFP) sur une période de trois mois, de façon à ce que ces 10 000 nouveaux préposés puissent commencer à travailler dans les CHSLD à partir de la mi-septembre. Des forces fraîches qui pourraient s’avérer précieuse dans le cas d’une nouvelle vague de cas de la COVID-19 au Québec.

D’ici là, M. Legault souhaite que les 1 000 soldats des Forces armées canadiennes actuellement déployés dans les CHSLD y demeurent; une demande qu’il a d’ailleurs formulée mercredi matin à son homologue fédéral, Justin Trudeau.

Voilà le plan (et le pari, a-t-il reconnu) qu’a dévoilé, en point de presse, le premier ministre François Legault pour combler les 10 000 postes qu’il manque depuis plusieurs années dans les CHSLD, une situation que la COVID-19 a davantage mise en lumière avec, en plus, les 10 000 employés absents qu’il a fallu tenter de remplacer par toutes sortes de moyens.

Selon ce plan, ceux et celles qui suivront cette formation seront rémunérés pendant ces trois mois à raison de 21 $ l’heure, soit 760 $ par semaine. Une fois cette formation complétée et réussie, ils recevront un salaire qui débutera à 26 $ l’heure, donc 940 $ par semaine ou l’équivalent de 49 000 $ par année.

«Je crois que c’est une offre intéressante. Bien sûr, et avec raison, ce n’est pas juste une question de salaire, de chiffres, d’argent. C’est quand même un travail valorisant que de venir s’occuper des personnes vulnérables dans nos CHSLD. Puis, il faut comprendre aussi qu’on va mettre en place un nouveau contexte. D’abord, en ajoutant 10 000 personnes qui n’étaient pas là. Ça veut dire qu’on va avoir plus de monde pour faire le travail. Donc, ça va être plus agréable avec les 10 000 personnes additionnelles», d’expliquer M. Legault qui n’exclut pas d’aller à plus de 10 000 nouveaux préposés aux bénéficiaires si c’est nécessaire.

Un déconfinement par étape

Aussi, le premier ministre a tenu à prévenir aux Québécois qui piaffent d’impatience que le déconfinement s’effectuera au fur et à mesure. Il n’est donc pas question, pour le moment à tout le moins, de permettre des rassemblements à plusieurs personnes à l’intérieur ou encore d’autoriser la reprise des spectacles dans les salles, même avec le tiers ou la moitié des spectateurs normalement permis.

«Je sais que beaucoup de gens souhaitent que ça aille plus vite. Je vous dis tout de suite, ça ne sera pas demain matin. La condition pour passer à cette prochaine étape, c’est vraiment qu’on contrôle la propagation du virus, donc qu’on réussisse ce qu’on a annoncé, à savoir les rassemblements extérieurs de 10 personnes maximum et la réouverture des commerces depuis lundi [dans le Grand] Montréal. Donc, je compte sur tous les Québécois pour réussir l’étape des commerces et des rassemblements extérieurs pour qu’on puisse ensuite se parler de rassemblements intérieurs», a-t-il pris soin de bien signaler.

Les données du jour

Par ailleurs, les données sur l’évolution de la COVID-19 dévoilées aujourd’hui montrent que 541 nouveaux cas ont été confirmés au Québec au cours des 24 dernières heures, ce qui porte le nombre total de personnes infectées à 49 139.

Également, 89 nouveaux décès ont été enregistrés pour un total de 4 228 à ce jour. En ce qui a trait au nombre d’hospitalisations, il y en a 24 de moins pour atteindre un cumul de 1 378. Et parmi celles-ci, 184 se trouvent aux soins intensifs, une augmentation de trois.

Dans la région des Laurentides, 2 768 cas (+ 25 par rapport à mardi) avaient été confirmés, toujours en date du 27 mai, et 126 (+ 3) et en étaient décédées jusqu’à maintenant. On dénombrait 182 hospitalisations (+ 4), dont 29 (situation stable) aux soins intensifs.

La MRC de Thérèse-De Blainville demeure toujours la plus touchée avec 993 cas confirmés et 53 décès. Suivent, dans l’ordre, la MRC de la Rivière du Nord avec 648 cas et 34 décès; la MRC de Deux-Montagnes avec 461 cas et 13 décès; la Ville de Mirabel avec 258 cas, mais aucun décès; la MRC des Pays-d’en-Haut avec 181 cas et 15 décès; la MRC des Laurentides avec 145 cas et 6 décès, la MRC d’Argenteuil avec 58 cas et 5 décès; et la MRC d’Antoine-Labelle avec 15 cas et 0 décès. On comptait aussi 9 cas et 0 décès dans un «secteur à déterminer».

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top