- PUBLICITÉ -
Coupes en éducation: le Centre Oméga lance un cri d’alarme

Du Centre Oméga

Coupes en éducation: le Centre Oméga lance un cri d’alarme

À la suite des coupes majeures annoncées en éducation, le Centre Oméga a réuni en urgence, un peu plus tôt cette semaine, son conseil d’administration ainsi que de plusieurs partenaires en éducation de la région.

Le principal programme du Centre, le programme LAO, qui consiste à soutenir des jeunes dans l’aide au devoir, à raison de quatre heures par semaine, serait actuellement en péril, faute de financement. Le MELS ayant annoncé, en juin dernier, la fin du financement pour ce programme.

«Le manque à gagner est de 60 000$, a mentionné la directrice du centre, Inès Escriva. Nous entamons cette campagne de financement jusqu’en avril 2015 et lançons un appel à la générosité aux entreprises et aux citoyens afin que notre programme puisse perdurer.»

Actuellement, il en coûte 900 $ pour soutenir un élève, et ce, quatre heures par jour, pendant 32 semaines. L’objectif est de supporter 70 élèves.

Axes

Plusieurs orientations ont été entreprises au cours des dernières années avec le Centre Oméga. Que ce soit LAO, le programme d’aide aux devoirs et aux leçons, ou encore PARLE, des ateliers de soutien au développement  des habiletés sociales, ou de francisation pour la lutte contre le décrochage scolaire des minorités linguistiques de la MRC, ces derniers permettent aux élèves âgés de 8 à 14 ans d’amenuiser les facteurs de risques menant à l’abandon scolaire. Or, en juin 2012, plus de 21 % des jeunes âgés de 20 ans n’avait ni diplôme ni qualification. Une situation jugée inquiétante par le porte-parole du Centre Oméga, Gabriel Maillé.

Quant à la coordonnatrice du Centre, Rita Trudeau, elle a tenu à rappeler la mission même de l’organisme : «Notre mission est de prendre le temps avec les enfants. Ceux qui ne faisaient pas leurs devoirs, avant, le font désormais et ils ont du plaisir à le faire en plus. On le voit ici au Centre. C’est important.»

Soulignons qu’en 2013, Oméga a rejoint 523 jeunes par ses programmes et formation. 6 800 heures d’accompagnement ont été offertes à 168 élèves par le biais de l’un de ses trois programmes. En 2016, on espère offrir le programme LAO dans 15 écoles et points de service de la CSSMI.

«Nous avons besoin de l’appui des citoyens et des entreprises pour assurer la poursuite des services indispensables de cet organisme, a souligné par voie de communiqué l’ancienne mairesse de Rosemère et ancienne députée de Groulx, Hélène Daneault. Et un jeune qui demeure dans le réseau scolaire et poursuit ses études, c’est un enfant qui grandit en confiance et en estime de soi.»

Pour en savoir plus : [www.centreomega.org].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top