- PUBLICITÉ -

Rosemère fait de la protection de l'environnement l'une de ses priorités.

Conserver, protéger et conscientiser au coeur des actions de Rosemère

Environnement

Au cours des derniers mois, malgré le contexte sanitaire particulier, la Ville de Rosemère a multiplié les actions en matière de protection environnementale, confirmant son leadership en la matière.

Revitalisation du Marais Miller

Dans le but de poursuivre la revitalisation du Marais Miller, reconnu depuis 2011 comme un site d’intérêt écologique à protéger, l’organisme Éco-Nature, avec le soutien financier de Rosemère, a fait l’acquisition le 6 avril du dernier terrain privé qui permet d’accéder au site. Ce terrain a ainsi été cédé à la Ville à des fins de conservation à perpétuité.

«Une excellente nouvelle pour la communauté, car ce havre de paix, petit, mais ô combien précieux, fera l’objet de restauration constante afin que les générations à venir puissent encore admirer cet espace naturel riche en biodiversité», fait valoir la Ville, par voie de communiqué.

Forum sur l’environnement

En juin, les Rosemèrois ont pu participer au tout premier Forum sur l’environnement, initiative du Comité citoyen en environnement. De manière entièrement virtuelle, près d’une centaine de personnes ont pris part à des vidéoconférences interactives portant sur le concept de zéro déchet, les milieux naturels et la biodiversité.

Fonds des municipalités pour la biodiversité

Pratiquement au même moment, Rosemère a adhéré au Fonds des municipalités pour la biodiversité (Fonds MB). La Ville s’engage à y verser chaque année l’équivalent de 1 $ par ménage sur son territoire, ce qui représente un montant de 5 251 $ pour l’année 2020. Ce montant sera bonifié à 100 % grâce à la contribution du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec.

Les sommes qui sont déposées dans le Fonds MB sont cumulatives et réservées pour des projets de conservation du territoire de petite ou moyenne envergure ou de protection d’habitats d’espèces fauniques qui verront le jour à Rosemère.

Forêt des Frères du Sacré-Coeur

Au mois de juillet, en plus de proposer une aide financière pouvant aller jusqu’à 40 $ aux Rosemèroises qui désirent acquérir des produits d’hygiène féminine durables, le conseil municipal a adopté une résolution pour assurer la pérennité et la conservation de la forêt des Frères du Sacré-Coeur, lot forestier situé derrière l’Externat Sacré-Coeur appartenant à Rosemère. Ce terrain possède une érablière à caryer d’une richesse forestière unique. Une analyse écologique sera d’ailleurs effectuée afin d’en évaluer sa pleine valeur.

Soulignons, d’autre part, que la plantation bénévole de 600 arbres effectuée en 2019 a connu un taux de réussite de plus de 90 %.

Forêt du Grand-Côteau

Finalement, le 14 septembre, Rosemère a adopté des résolutions afin de poursuivre concrètement sa vision de préserver ses espaces verts à haut potentiel écologique et environnemental. La Ville vise à obtenir une aide financière de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) dans le cadre de son programme Trame verte et bleue afin d’acquérir le terrain privé connu sous l’appellation de la forêt du Grand-Côteau. Celui-ci est présentement zoné résidentiel et fait l’objet de demandes de développement immobilier. Concrètement, la Ville souhaite obtenir les moyens légaux et financiers afin de préserver ce boisé de tout développement. Cette action a comme objectif de prolonger ce corridor forestier métropolitain reconnu par la CMM, tout comme la Ville de Lorraine l’a fait récemment.

«L’ensemble de ces actions s’inscrivent directement en lien avec notre vision stratégique adoptée en 2018 “Rosemère, une ville fière, verte et prospère”. Nous pouvons dire que nous sommes fiers de développer une approche de dialogue et de proximité avec les citoyens dans les projets d’envergure comme nous avons connu dernièrement avec la vision urbanistique. Fiers aussi de continuer d’innover afin de rendre notre communauté toujours plus verte par des initiatives concrètes. Pour Rosemère, l’environnement est une richesse collective inestimable. Nous avons toujours axé nos décisions en ayant notre milieu de vie au centre de nos priorités afin de conserver de cadre de vie exceptionnel qui est le nôtre», déclare le maire de Rosemère, Eric Westram.

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top