- PUBLICITÉ -
Concours Miss Québec 2013: Karolane Robichaud Guindon parmi les 12 finalistes

Karolane Robichaud Guindon s’est classée parmi les 12 finalistes de Miss Québec.

Concours Miss Québec 2013: Karolane Robichaud Guindon parmi les 12 finalistes

Elle a été choisie parmi 4 500 candidates à travers le Québec et représentera la Ville de Boisbriand, ce dimanche 3 mars, alors que sera élue la nouvelle Miss Québec 2013.

Si les lecteurs se souviennent qu’à pareille date, l’année dernière, la Boisbriannaise Malory Boursiquot remportait le titre, c’est au tour d’une autre Boisbriannaise, Karolane Robichaud Guindon, 19 ans, de prendre la relève aujourd’hui.

Un peu comme Malory, l’an passé, Karolane s’est inscrite au concours pour outrepasser cette timidité qui lui collait à la peau depuis le début du secondaire. «Avant, j’étais incapable de rentrer dans un endroit sans me sentir gênée ou mal à l’aise. Maintenant, c’est chose du passé», confirme la jeune fille tout en sourire.

Soutenue par sa mère, Anik, qui l’encourage et la conseille dans cette grande aventure des Miss, Karolane avoue être surprise de s’être rendue aussi loin. «Honnêtement, je ne m’attendais pas à me retrouver parmi les 12 finalistes, avoue Karolane. Je suis heureuse toutefois d’y être arrivée, car en un an, je constate que je m’exprime mieux et que j’ai aussi appris à mieux me connaître. Cette expérience m’a permis de foncer, de sortir de ma coquille.»

Employée comme serveuse au Café course, à Laval, Karolane doit son emploi un peu à son expérience à Miss Québec puisqu’elle a su affronter sa gêne lors des galas et activités où elle a été évaluée. «Effectivement, au premier gala, j’étais plutôt stressée. Au deuxième, c’était déjà mieux, car je savais à quoi m’attendre.»

Cette assurance aura probablement contribué au succès de Karolane qui a fait montre d’esprit d’équipe et de camaraderie lors d’évènements promotionnels au sein du concours.

Plus tard

Parce qu’elle aime divertir et rendre les gens heureux autour d’elle, Karolane souhaite exercer la profession d’animatrice en radio ou en télé. Pour réaliser ce projet, elle étudie actuellement à l’école d’animation et de communications Stéphan Roy et aspire un jour avoir sa propre émission. «J’aimerai être un peu comme Véronique Cloutier ou Patricia Paquin. Elles touchent à tout: la radio, la télé, l’édition. J’aime le showbiz, j’aime être en interaction avec les gens.»

Karolane, qui ressemble aux autres jeunes de son âge, a des intérêts déjà bien marqués pour certaines causes sociales. «Il y a trois fondations que j’aimerais soutenir, le cancer du sein, la sclérose en plaques et la malformation cardiaque. Il est certain qu’avec une couronne et une bannière, c’est parfois plus facile.»

La finale se déroulera à l’hôtel Sandman, de Longueuil, ce dimanche 3 mars à partir de 14 h 30.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top