- PUBLICITÉ -

Photo Véronique Nantel (Courtoisie) - Véronique Nantel, coordonnatrice du Comptoir d’entraide de Sainte-Scholastique, sollicite la générosité des citoyens et des entrepreneurs qui souhaiteraient offrir une seconde vie à des articles, des meubles et des étagères.

Comptoir d’entraide de Sainte-Scholastique: La nouvelle administration lance un appel à la générosité

Le Comptoir d’entraide de Sainte-Scholastique, situé au cœur du village, rue Saint-Vincent, compte sur une nouvelle administration en ce début d’année. Surprise de prendre possession de locaux totalement vidés, la nouvelle coordonnatrice lance un appel à la générosité destiné aux entrepreneurs et citoyens du territoire.

C’est dernièrement que Véronique Nantel est devenue responsable de cet organisme d’entraide communautaire qui vise, entre autres, à offrir divers articles à faible coût aux gens vulnérables vivant à Sainte-Scholastique ou à proximité. L’organisation existe depuis 2004, mais a changé plusieurs fois de mains, au cours des dernières années.

«On s’est rendu compte que l’endroit avait perdu sa vocation, mentionne la nouvelle coordonnatrice, qui compte sur une expérience déjà acquise auprès des personnes itinérantes et des jeunes en difficulté. Lorsque mon prédécesseur a décidé de se retirer, j’ai sauté sur l’occasion immédiatement! Je souhaite faire une réelle différence auprès de la communauté.»

Et quelle ne fut pas sa surprise au moment d’entrer pour la première fois dans ces locaux vides. Aucune denrée ni étagère. «Nous souhaitons que le comptoir retrouve sa vocation et élargisse sa clientèle le plus possible. Les pertes d’emploi sont bien réelles en ces temps particuliers. Nous souhaitons aider ces personnes, les adultes, autant les personnes âgées que les jeunes, bâtir un inventaire, le plus large possible», d’ajouter celle qui compte maintenant sur un partenaire majeur en la Ville de Mirabel. La coordonnatrice souhaite à présent approcher différents organismes et construire des partenariats. Elle cite la Maison des jeunes, à titre d’exemple.

Il faut mentionner que les citoyens des secteurs de Saint-Janvier, Saint-Canut et Saint-Augustin comptent sur des organismes similaires afin de les supporter en cas de précarité et de difficultés. Le Comptoir d’entraide de Sainte-Scholastique pourrait éventuellement couvrir un territoire, très large, qui comprendrait aussi le village de Saint-Benoît.

À la recherche de dons

Le temps est à la rénovation des locaux et, pour ce faire, les administrateurs peuvent compter sur la générosité de donateurs qui ont offert peinture et main d’œuvre afin d’étendre des couleurs plus fraîches aux murs. Or, le comptoir est à la recherche active de dons qui pourront profiter d’une seconde vie dans des maisonnées qui en ont grandement besoin.

«Nous cherchons présentement des tablettes et des étagères afin d’exposer les articles dans nos locaux. Il se peut qu’une entreprise ait ce genre de choses en trop ou des meubles que nous pouvons adapter et remettre en état. Ces dons seront très appréciés et utiles pour la poursuite de notre mission!»

En outre, les citoyens peuvent se déplacer vers les locaux pour déposer, dans une chute, des vêtements, ainsi que de petits meubles et articles. Les divans et les matelas sont refusés, mais les «gros morceaux» – poêles, frigidaires et sécheuses – sont acceptés sur appel seulement, en composant le 450 335-0844.

Pour faire un don, il suffit de se présenter au 10145 rue Saint-Vincent. Une chute est installée sur un cabanon afin d’y déposer des articles. Par mesure de précaution, ceux-ci observeront une quarantaine de 24 h.

Pour plus d’informations, visitez la page Facebook du «Comptoir d’entraide Sainte-Scholastique».

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours IGA Daigle
- PUBLICITÉ -
Top