- PUBLICITÉ -
Compétition de souque-à-la-corde: quand les écoles de Mirabel tirent dans le même sens

Sylvie Poulin

Compétition de souque-à-la-corde: quand les écoles de Mirabel tirent dans le même sens

Afin de financer ses actions, la Fondation Soka a annoncé la tenue de sa compétition annuelle de souque-à-la-corde. L’évènement se tiendra le 30 mai prochain à l’école de la Clé-des-Champs, dans le secteur de Saint-Augustin, puis en alternance les années suivantes dans les autres écoles primaires de Mirabel.

«Cette année, le concept de la compétition a été complètement revampé et touchera encore plus les jeunes», a annoncé Éric Archambault, président fondateur de la Fondation Soka, composée de cinq administrateurs. Celle-ci mise, rappelons-le, sur l’encouragement et le soutien des jeunes dans la persévérance et la poursuite de leurs études. Son territoire? Les neuf écoles primaires de Mirabel. Si la mission générale de la Fondation vise la promotion de la persévérance scolaire, ses actions tentent de favoriser une meilleure mobilisation régionale à ce chapitre.

Quant au nouveau concept retenu, ce sont neuf équipes représentant les neuf écoles primaires de Mirabel, qui s’affronteront lors de cette compétition. Chacune sera composée de huit joueurs, soit six élèves (un par niveau), un membre du personnel et un commanditaire, en l’occurrence un représentant de l’entreprise qui aura au préalable «acheté» l’équipe au coût de 250 $. La compétition se déroulera en matinée, de façon à ce que tous les élèves de l’école hôte puissent y assister. La Coupe Soka, actuellement détenue par les pompiers de Mirabel, les gagnants de l’édition 2012, sera remise à l’entreprise gagnante, alors qu’une seconde coupe sera remise à l’école gagnante.

«Nous invitons non seulement les entreprises, mais aussi les associations, organismes, équipes sportives, à se monter une équipe au coût de 250 $ et venir participer à la compétition de tir à la corde», d’ajouter M. Archambault. Pour inscription, il suffit d’écrire à info@tirsoka.com.

Remise de chèques et attribution de bourses

Par ailleurs, soulignons que l’an dernier, ce même évènement avait permis à la Fondation d’amasser près de 3 000 $, somme qui vient tout juste de faire l’objet d’une redistribution parmi les neuf écoles primaires de Mirabel, à raison de 200 $ chacune, pour aider les familles dans le besoin pour les sorties éducatives. Trois bourses de 300 $ chacune seront également attribuées à des projets en lien avec la persévérance scolaire.

Pour être éligible, chaque projet, qu’il soit présenté par un groupe d’élèves, de parents ou toute autre organisation, doit encourager la persévérance scolaire. Seulement un projet par école, par niveau scolaire ou par groupe, peut être présenté.

La date limite pour le dépôt du projet a été fixée au 1er mars 2013. Pour plus d’information, visitez le [www.tirsoka.com].

Enfin, les membres de la Fondation ont annoncé qu’ils prendront part, le 11 février prochain, à la deuxième édition de la Marche synchronisée pour la persévérance scolaire dans les Laurentides, une initiative du PREL (Partenaires pour la réussite éducative dans les Laurentides), de concert avec le comité organisateur des Journées de la persévérance scolaire. Autant d’actions et de gestes posés en faveur de la persévérance scolaire et qui donnent sa couleur au slogan même de la Fondation: Tirons dans le MÊME SENS pour la réussite scolaire.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top