- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Coalition des garderies privées non subventionnées du Québec: pétition en ligne jusqu’au 4 décembre

Dans une volonté de sensibiliser le gouvernement Marois à sa cause, la Coalition des garderies privées non subventionnées du Québec a mis en ligne une pétition, disponible sur le site Web de l’Assemblée nationale, par laquelle, en substance, elle réclame au ministère de la Famille de considérer, et ce, avant même d’ouvrir de nouvelles installations, les places actuelles dans les garderies privées, pour les convertir en places à 7 $.

Dans la foulée, la Coalition a également fait parvenir une lettre aux parents d’enfants fréquentant le réseau des garderies privées, en date du 28 novembre dernier, afin de solliciter leur appui pour signer la pétition. «Ce n’est pas au gouvernement de choisir pour les parents l’endroit où faire garder leurs enfants. Ce choix revient entièrement à vous, parents, qui devez avoir un choix équitable dans les services de garde. Ce que Mme Marois veut faire, avec le prochain appel d’offres, c’est de prendre l’argent des contribuables pour investir dans le béton au lieu de prendre en considération nos garderies déjà existantes. Nous demandons au gouvernement de rendre les places qu’occupent vos enfants dans nos installations équitables et de les convertir à 7 $», peut-on lire dans cette lettre.

Un peu plus loin, il est également mentionné que cette conversion «aurait pour effet d’avoir un coût beaucoup moins exorbitant pour les contribuables et ainsi rendre le réseau des garderies beaucoup plus équitable pour les familles québécoises».

En date du 29 novembre, la pétition, qui demeurera en ligne jusqu’au 4 décembre, comptait 3 399 signatures.

Rencontre avec la ministre de la Famille

Rappelons qu’une rencontre entre les gens de la Coalition, à savoir Prescillia B. Boily, fondatrice et porte-parole de la Coalition des garderies privées non subventionnées du Québec, Marie-Claude Collin et Line Fréchette, également fondatrices, et la ministre de la Famille, également ministre responsable de la région des Laurentides, Nicole Léger, est survenue le 1er novembre dernier.

Au cours de cette rencontre, la Coalition a pu faire valoir son point de vue, c’est-à-dire de tenir compte de la solution des garderies privées non subventionnées dans l’équation afin de créer rapidement de nouvelles places en garderie. Cette option permettrait d’économiser temps et argent, soutient-on, puisque les infrastructures sont déjà construites et conformes aux normes.

Le ministère de la Famille reconnaît présentement 227 334 places subventionnées en garderie au Québec, auxquelles s’ajoutent 33 032 places non subventionnées aussi reconnues par le ministère, pour un total de 260 366 places, en plus des 28 000 nouvelles places à 7 $ récemment annoncées par le gouvernement Marois. Toujours selon la Coalition, le taux d’occupation actuel des places en garderies privées non subventionnées varie entre 60 % et 70 %, portant à environ 11 562 le nombre de places présentement vacantes.

Pour signer la pétition en ligne: [www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-3397/index].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top