- PUBLICITÉ -
COVID-19, mise à jour du 30 avril 2020, François Legault, Horacio Arruda, Sainte-Thérèse, Saint-Eustache, Saint-Jérôme

François Legault

CHSLD : François Legault prend sa part de blâme

16 798 cas à ce jour au Québec

Le premier ministre François Legault a consacré la première partie de son point de presse quotidien à reconnaître sa responsabilité dans la crise qui frappe durement les CHSLD, en ces temps de pandémie.

«Comment avons-nous pu nous retrouver dans cette situation ? Qu’est-ce que j’aurais dû faire, depuis que je suis premier ministre ?», s’est-il questionné, tout en rappelant les engagements de son gouvernement qui prévoit investir 245 millions de dollars dans les CHSLD et pour l’aménagement de Maisons des aînés.

«Malgré cela, beaucoup de postes affichés n’ont pas été comblés», de poursuivre le premier ministre qui a répété à plusieurs reprises, cette semaine, que les emplois de préposés aux bénéficiaires étaient peu attirants en raison des salaires offerts, une situation qui ne se règle pas aussi facilement qu’on ne voudrait le croire, a-t-il insisté, signifiant par-là que les syndicats ne sont pas à l’aise avec l’idée de négocier une augmentation pour une fraction de leurs membres.

«Si c’était à refaire, j’aurais dû augmenter les salaires sans l’autorisation des syndicats», a dit François Legault, avant d’émettre ce constat : «Nous sommes entrés dans cette crise mal préparés. La situation s’est détériorée.»

Le premier ministre a ensuite remercié les 2 000 médecins qui se sont portés volontaires pour donner un coup de main dans les CHSLD, à la suite de son appel lancé hier. Il a également précisé qu’après discussion avec la présidente de la Fédération des médecins spécialistes du Québec, la Dre Diane Francoeur, il avait été statué que le versement d’un salaire évalué à 211 $ de l’heure, qui ne s’appliquait pas à cette situation précise, ne serait pas versé pour l’aide apportée en CHSLD. Ces tarifs seront manifestement révisés à la baisse.

«Mais là, ce n’est pas le temps de négocier ou de parler de salaire. C’est le temps de sauver des vies. C’est ce que les médecins veulent», d’enchaîner Franois Legault, avant que la ministre Danielle McCann ne précise que la contribution des médecins serait de courte durée (quelques semaines), le temps qu’arrivent les renforts attendus, ceux-ci étant de provenances diverses, notamment l’armée canadienne, mais aussi tous ces gens qui se portent volontaires via le site [Jecontribue].

Deux courbes

D’entrée de jeu, François Legault y était allé de son bilan habituel, révélant que le Québec déplorait désormais 688 décès liés à la CODID-19, une augmentation de 58 en 24 heures.

On compte par ailleurs 16 798 cas, en hausse de 941, alors que le nombre d’hospitalisation demeure toujours stable, avec 1 076 (+ 58), et que le nombre de personnes transférées aux soins intensifs, qui est passé de 209 à 207 depuis hier, se trouve en baisse pour une troisième journée d’affilée.

Malgré la situation critique vécue dans les CHSLD, le trio Legault-Arruda-McCann continue d’affirmer que la situation demeure globalement sous contrôle. Si la région du Grand Montréal est plus touchée (c’est là que l’on retrouve le plus grand nombre de CHSLD au Québec), il en est tout autrement dans le reste du Québec où, affirme François Legault, la situation est sous contrôle.

Mieux, le Dr Horacio Arruda affirme que le fameux pic est atteint et que la courbe est désormais aplatie. C’est la situation dans les CHSLD, qu’il considère comme «une épidémie dans l’épidémie», qui vient alors fausser la donne. «C’est comme s’il y avait deux courbes», a-t-il imagé. Mais la descente sera lente, a-t-il prévenu.

Dans la région

À ce jour, on dénombre 777 (+50) personnes infectées à la COVID-19, dans les Laurentides, où l’on déplore quatre décès jusqu’ici (aucun depuis hier). Par ailleurs, 51 (+1) personnes sont hospitalisées, dont 17 (+0) aux soins intensifs.

C’est la MRC de Thérèse-De Blainville qui enregistre le plus grand nombre de cas, soit 307 (+17), phénomène attribuable à une éclosion importante dans une communauté religieuse située à Boisbriand .

Dans les autres MRC de la région, la situation se lit comme suit : Antoine-Labelle, 11 (-1); Laurentides, 22 (+2); Pays-d’en-Haut, 28 (+0); Argenteuil, 15 (+1); Rivière-du-Nord, 168 (+20); Mirabel, 77 (+7); Deux-Montagnes, 149 (+29).

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top