- PUBLICITÉ -
COVID-19, chsld et cas par villes, MRC de Thérèse-De Blainville, MRC de Deux-Montagnes, Mirabel

En date du 13 juin, on ne recensait plus qu’un seul cas parmi les résidents du Manoir Joie de Vivre, à Sainte-Thérèse, un établissement qui s’était rapidement retrouvé sur la liste rouge, en début de pandémie. (Claude Desjardins)

CHSLD et résidences: la COVID-19 recule

Est-ce pour mieux prendre son élan afin de nous précipiter dans cette deuxième vague que chacun redoute? On observe néanmoins une accalmie depuis deux semaines, tant à l’extérieur que dans les CHLSD et résidences pour personnes âgées (RPA), une population que la COVID-19 a particulièrement malmenée depuis le début de la pandémie.

Rien n’est réglé, mais en date du samedi 13 juin, les chiffres dévoilés par la Santé publique des Laurentides montraient une amélioration manifeste qui, au moment d’écrire ces lignes, soustrayait les Basses-Laurentides de la fameuse liste rouge des établissements en situation critique.

Le dernier à s’y retrouver était le CHSLD du Boisé, à Sainte-Thérèse, qui a connu une éclosion rapide, il y a un peu plus de trois semaines, et qui se trouve tout juste à la frontière entre la zone rouge (plus de 25 % de résidents infectés) et les établissements sous haute surveillance (entre 15 et 25 %) qu’on inscrit sur la liste orange. Or, au dernier décompte, on faisait état de 30 cas confirmés (25 %), c’est-à-dire trois de moins que la semaine dernière. Par comparaison, on en recensait 57 il y a deux semaines. Durant cette période, le nombre de décès attribuables au coronavirus est demeuré à 24.

Liste jaune

Au début de la crise, on se souviendra que le Manoir Joie de Vivre, une résidence thérésienne pour personnes âgées semi-autonomes et en perte d’autonomie, avait vécu des heures difficiles. Un total de 14 résidents rattachés à cette RPA s’étaient retrouvés sur la triste liste des décès attribuables à la COVID-19, la situation justifiant une prise en charge de la Santé publique des Laurentides.

Le week-end dernier, le Manoir Joie de Vivre est passé de la liste rouge à la liste jaune, celle des établissements sous surveillance, c’est à dire les milieux de vie où l’on retrouve moins de 15 % de résidents infectés. Un seul résident (11 de moins que la semaine dernière) compte désormais parmi les cas confirmés, ce qui représente seulement 4 % des bénéficiaires, un chiffre qui avait atteint les 54 % au plus fort de la crise. Entretemps, le nombre de décès n’a pas bougé.

Également sur la liste jaune, on retrouve le CHSLD Drapeau-Deschambault, à Sainte-Thérèse, qui en avait été retiré la semaine dernière. Deux nouveaux cas sont cependant apparus. Là encore, le nombre de décès est demeuré à six.

La situation n’a pas changé au CHSLD Michèle-Bohec, à Blainville (un cas et neuf décès) tout au comme au Jardin des Sources, à Sainte-Thérèse, où l’on recense un cas (deux à un certain moment, mais il semble qu’on ait corrigé la chose), mais pas parmi les résidents.

Enfin, la situation s’améliore aussi au Manoir Royal de Saint-Eustache, une RPA que l’on associe à trois cas, parmi les résidents, c’est à dire une proportion de 5 %. À la fin du mois de mai, on y avait recensé jusqu’à 15 cas et huit décès.

Nombre de cas par ville

Dans la MRC de Thérèse-De Blainville (162 623 habitants), Blainville compte le plus de cas, avec 314 (+5). Suivent, dans l’ordre : Sainte-Thérèse, avec 287 (+9) ; Boisbriand, avec 240 (+4) ; Rosemère, avec 104 (+1) ; Bois-des-Filion, avec 85 (+0) ; Lorraine, avec 56 (1) ; et Sainte-Anne-des-Plaines, avec 43 (+1).

Dans la MRC de Deux-Montagnes (103 855 habitants), Saint-Eustache est la ville la plus touchée, avec 264 cas (+7) ; Suivent, dans l’ordre : Sainte-Marthe-sur-le-Lac, avec 108 (+4) ; Deux-Montagnes, avec 69 (+5) ; Pointe-Calumet, avec 40 (+0) ; Saint-Joseph-du-Lac, avec 25 (+3) ; Oka, avec 16 (+1) ; Saint-Placide, avec huit (+1) ; et Kanesatake, avec moins de cinq (+0).

Enfin, à Mirabel, qui est à la fois municipalité et MRC, on recense 286 cas (+8) pour une population totale de 57 596.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top