- PUBLICITÉ -
Chef du Mouvement Blainville: Florent Gravel somme Richard

Le chef du Mouvement Blainville et candidat à la mairie

Chef du Mouvement Blainville: Florent Gravel somme Richard

Alors qu’il procédait à l’annonce de deux nouvelles candidatures venues se greffer à son équipe en vue des élections municipales du 3 novembre, le chef du parti Mouvement Blainville et candidat à la mairie, Florent Gravel, s’est questionné sur les réelles motivations de Richard Perreault, actuel conseiller municipal et aussi candidat à la mairie.

«Dans le dossier Dominic Cayer, suspendu quelques jours par le maire Cantin, à la suite des révélations à la commission Charbonneau, où se situe Richard Perreault? Comment lui, le chef du parti, a‑t‑il pu laisser un des membres de son équipe prendre une décision si importante, on parle ici de milliers de dollars, sans même intervenir?» a‑t‑il soulevé.

Par ailleurs, M. Gravel se questionne sur la gestion des fonds publics effectuée par l’administration en place. «La Ville de Blainville affiche d’importants surplus, année après année. Peut‑on vraiment parler ici de bonne gestion? Il ne faut pas oublier que ce surplus vient de la poche des contribuables. On ridiculise la population», a‑t‑il opiné. M. Gravel croit qu’un surplus d’au plus un million de dollars pourrait se révéler raisonnable. Il admet cependant volontiers que ce montant pourrait être difficile à évaluer lors de la première année suivant les élections.

Autre point qui fait sourciller le chef du Mouvement Blainville, la dette de la Ville, minimisée depuis des années, selon lui, par l’équipe actuelle et pourtant soudainement dans la mire de son adversaire politique. «Richard Perreault vient de la découvrir et promet maintenant qu’il va s’attaquer à la dette. Il est pourtant président de la commission des finances, il doit bien savoir… on dirait qu’il parle des deux côtés de la bouche», a‑t‑il ajouté.

Équipe paritaire, presque complète

Parallèlement, Florent Gravel a annoncé la parité dans son équipe de candidats, alors qu’il présentait deux nouveaux candidats, Lucie Méthot, dans Chante‑Bois, et Marc‑André Gravel (son fils), dans Plan‑Bouchard. «Avec l’annonce de la candidature de Mme Méthot, la parité est un objectif désormais atteint et un pas de plus vers une équipe complète», a‑t‑il indiqué.

Commissaire scolaire pendant 12 ans, Lucie Méthot tentera de se faire élire au municipal pour la première fois. Quant à Marc‑André Gravel, candidat lors des élections de 2009, il en sera donc à sa deuxième tentative. Bachelier en administration des affaires, il complète présentement une maîtrise.

Mme Méthot et M. Gravel se joignent à l’équipe déjà en place, déjà constituée de Pierre‑Alain DuBois (des Hirondelles), Isabelle Marquis (Côte-Saint-Louis), Francine Sénécal (de la Renaissance), Louise Duquette (Fontainebleau), Mario Giroux (Blainvillier), Sylvie Robberts (d’Alençon) et Sylvain Pothier (Notre-Dame-de-l’Assomption). Afin de compléter l’équipe, une seule candidature demeure à être annoncée, dans le quartier St‑Rédempteur. «Nous sommes présentement en entrevue… Nous n’avons pas encore trouvé la fine pointure que nous recherchons», a toutefois confié M. Gravel.

Mentionnons que le site Web du parti de M. Gravel est en ligne depuis peu, au [www.mouvementblainville.org].

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top