- PUBLICITÉ -
C’est un départ pour les candidats en lice dans les Basses-Laurentides

Photo Benoît Bilodeau - Comme on peut le constater depuis une semaine avec les nombreuses affiches et pancartes accrochées ici et là, les élections fédérales sont bel et bien en cours…

C’est un départ pour les candidats en lice dans les Basses-Laurentides

Élections fédérales 2019

Si vous ne l’aviez pas encore remarqué avec ces affiches sur les poteaux et ces pancartes installées un peu partout, la campagne électorale fédérale est bel et bien amorcée à travers le Canada, et dans les Basses-Laurentides, où les candidats déjà désignés et leurs équipes font maintenant «officiellement» campagne dans le but de se faire élire le lundi 21 octobre prochain au soir.

50Si vous ne l’aviez pas encore remarqué avec ces affiches sur les poteaux et ces pancartes installées un peu partout, la campagne électorale fédérale est bel et bien amorcée à travers le Canada, et dans les Basses-Laurentides, où les candidats déjà désignés et leurs équipes font maintenant «officiellement» campagne dans le but de se faire élire le lundi 21 octobre prochain au soir.

Lors du déclenchement des élections par le premier ministre sortant Justin Trudeau, mercredi dernier, 17 candidats étaient en lice dans les circonscriptions de Mirabel, Rivière-des-Mille-Îles et Thérèse-De Blainville.

- Publicité -

Les candidats déjà connus

Parmi les principales formations politiques, et selon leurs sites Web consultés en début de semaine, seul le Nouveau Parti démocratique (NPD) cherchait toujours un porte-étendard dans Thérèse-De Blainville. Le Bloc québécois (BQ), le Parti conservateur du Canada (PCC), le Parti libéral du Canada (PLC), le Parti vert du Canada (PVC) et même le nouveau Parti populaire du Canada (PPC) avaient déjà réglé cette question ou l’ont fait dans les jours suivants ce déclenchement.

Ainsi, au moment d’écrire ces lignes, la circonscription de Mirabel sera donc convoitée par le député sortant Simon Marcil (BQ), Anne-Marie St-Germain, François Desrochers (PCC), Karl Trudel (PLC), Christian Montpetit (PPC) et Julie C.-Tremblay (PVC).

Celle de Rivière-des-Mille-Îles le sera par Luc Désilets (BQ), Joseph Hakizimana (NPD), Maikel Mikhael (PCC), la députée sortante Linda Lapointe (PLC), Hans Roker Jr (PPC) et Ceylan Borgers (PVC).

Dans la circonscription de Thérèse-De Blainville, Louise Chabot (BQ), Marie-Claude Fournier (PCC), le député sortant Ramez Ayoub (PLC), Désiré Mounanga (PPC) et Normand Beaudet (PVC) tenteront de se faire élire.

Les résultats au scrutin de 2015

Au scrutin de 2015, le bloquiste Simon Marcil l’avait emporté dans la nouvelle circonscription de Mirabel avec une majorité de 788 voix sur la députée néo-démocrate sortante Mylène Freeman. La circonscription de Mirabel comprend, rappelons-le, les villes de Mirabel, Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Saint-Colomban, Sainte-Anne-des-Plaines, les municipalités d’Oka, Pointe-Calumet, Saint-Joseph-du-Lac, Saint-Placide, et les terres de Kanesatake.

Dans Rivière-des-Mille-Îles, qui regroupe les villes de Rosemère, Boisbriand, Saint-Eustache et Deux-Montagnes, la libérale Linda Lapointe avait, elle aussi, défait la députée néo-démocrate Laurin Liu par 1 676 voix.

Et dans la nouvelle circonscription de Thérèse-De Blainville, constituée des villes de Blainville, Bois-des-Filion, Lorraine et de Sainte-Thérèse, le libéral Ramez Ayoub avait devancé le bloquiste Alain Marginean par 3 043 voix.

Pour en savoir davantage

Précisons, enfin, qu’il s’agit d’une campagne électorale de 40 jours, et qu’il reste donc encore à celle-ci 33 jours en date d’aujourd’hui.

Pour obtenir plus de renseignements, il suffit de consulter la section «Élections fédérales 2019» de votre hebdo NORD INFO, au [https://www.nordinfo.com], dans laquelle vous retrouverez l’ensemble des textes et des communiqués portant sur ce scrutin, ou encore le site d’Élections Canada, sur le [http://www.elections.ca].

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Voyagez avec Vasco
- PUBLICITÉ -
Top