- PUBLICITÉ -
Certification et agrément: les honneurs pour le CSSS Thérèse‑De Blainville

On reconnaît la directrice générale du CSSS Thérèse-De Blainville

Certification et agrément: les honneurs pour le CSSS Thérèse‑De Blainville

Le CSSS Thérèse-De Blainville a de quoi être fier. À quelques semaines d’intervalle (quatre pour être exact), l’institution a reçu deux reconnaissances d’importance, dont une qui en fait le premier établissement public à recevoir la certification Entreprise en santé.

Octroyée par le Bureau de normalisation du Québec (BNQ), la certification vise le maintien et l’amélioration durable de l’état de santé des personnes en milieu de travail. Pour l’évaluation menant à l’obtention de cette reconnaissance, sont dépêchés sur les lieux des auditeurs du BNQ dont le travail est d’examiner quatre sphères bien spécifiques, soit les saines habitudes de vie, les pratiques de gestion, la prévention et la conciliation travail-vie personnelle.

«L’appréciation des employés rencontrés (une soixantaine) par les auditeurs a été très positive. La note reçue variait entre 8 et 8,5 sur 10, ce qui est très bon», de se réjouir la directrice générale du CSSS Thérèse-De Blainville, Diane Filiatrault.

Le rapport des auditeurs fait état de l’engagement de la direction pour la mise en place de conditions facilitantes (augmentation de la mobilisation autour de la santé et l’amélioration du climat de travail), ainsi que de l’implication active des membres du Comité paritaire en santé et sécurité du travail et mieux‑être pour l’organisation de diverses activités liées à la santé.

Agrément

Avec une note de 96,8 %, le CSSS a reçu son agrément haut la main, le 31 mai dernier. «L’agrément est un processus par lequel le gouvernement vérifie les prestations de services sociaux donnés à la population», d’expliquer Robert Dean, président du conseil d’administration du CSSS Thérèse-De Blainville. Obligatoire pour tous les établissements en santé, l’agrément exige la conformité de plusieurs normes. Parmi celles‑ci, soulignons, le leadership, la gouvernance, la gestion de médicaments, la prévention des infections, les soins et services à domicile et les soins ambulatoires.

«Le niveau de satisfaction des usagers qui ont reçu des services, l’an passé, se situait entre 89 % et 93 %. Pour les résidants et leurs proches, le taux était de 86 % à 89 %», de préciser la directrice générale. Ainsi, sur les 1 179 normes exigées, 1 105 ont été atteintes.

«L’agrément demande une structure, des étapes et des façons de gérer les processus. Certaines normes n’y répondaient pas. Non pas parce que nous ne les faisions pas, mais parce qu’elles n’étaient pas toujours diffusées dans leur pleine mesure. Pour les ressources humaines, par exemple, la politique doit être révisée afin d’y ajouter la violence en milieu de travail. Nous devons aussi revoir les exercices en mesures d’urgence», d’ajouter Mme Filiatrault.

Le rapport complet d’agrément est disponible sur le site du CSSS Thérèse‑De Blainville.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top