- PUBLICITÉ -
Centraide Laurentides, COVID-19, campagne annuelle, financement

Serge Paquette, président de Centraide Laurentides, et Mario Marois, président de la campagne 2020 de Centraide Laurentides.

Centraide Laurentides lance sa campagne annuelle

Ici, avec cœur

Centraide Laurentides lance un appel à la solidarité et sollicite la générosité du public, dans le cadre de sa campagne annuelle qui se déroule sur fond de pandémie, une situation qui exacerbe les problèmes vécus par les personnes en situation de vulnérabilité et les organismes qui leur viennent en aide.

Dans les Laurentides, Centraide a pu gérer la distribution des fonds d’urgence mis sur pied par les différents paliers de gouvernements, alors que la pandémie de COVID-19 s’abattait sur nous. Ainsi, a-t-on rapporté en point de presse, mercredi dernier au Centre d’excellence Sports Rousseau de Boisbriand, quelques 96 organismes des Laurentides et de Terrebonne ont pu avoir accès à une enveloppe globale de 1 741 393 $.

Mario Marois, président de campagne

Or, si la plupart ont pu garder la tête hors de l’eau, certains s’en sont trouvés fragilisés, raison pour laquelle on souhaite que cette campagne, lancée sous le thème Ici avec cœur et sous la présidence de Mario Marois, président de l’Armada de Blainville-Boisbriand, soit couronnée de succès.

«L’implication sociale a toujours été importante pour moi et la mission de Centraide Laurentides rejoint beaucoup mes valeurs. La cause que j’appuie doit me ressembler» a-t-il souligné en parlant de la passion qui anime l’équipe de Centraide Laurentides tout en signifiant que son rôle serait de trouver de nouveaux partenaires pour l’organisme.

«Cette campagne est particulièrement importante pour assurer le filet social dans notre communauté», exprimait pour sa part le président de Centraide Laurentides, Serge Paquette, tout en rappelant que la pandémie laisserait encore des séquelles importantes dans son sillage. «Un nombre croissant de personnes ont besoin du soutien des organismes communautaires et les problèmes sociaux auxquels elles font face se sont aggravés», a-t-il ajouté en insistant sur le pouvoir que nous avons d’intervenir positivement en contribuant à cette campagne, pour laquelle le public est sollicité, bien sûr, mais aussi les entreprises, dont l’habituelle collecte auprès des employés bénéficiera d’outils numériques qui leur permettront de les rejoindre partout où ils sont.

Des organismes amochés

Vos dons, a-t-on précisé, serviront à combler les besoins dûment identifiés dans chaque milieu, suivant une analyse qui vise la cohérence et l’efficacité. La pandémie ayant bousculé les habitudes, Centraide a dû s’ajuster à cette nouvelle réalité et jongler avec une augmentation des demandes de l’ordre de 300 % en trois mois. «On a travaillé en collaboration avec la Santé publique, les MRC, les municipalités, le gouvernement fédéral et la Croix-Rouge», de préciser Lise Desrochers, directrice du Développement des collectivités chez Centraide.

Celle-ci n’a pas manqué, également, de signaler que les organismes ont souffert de la pandémie (exposition au virus, pertes de bénévoles et de revenus) alors que les demandes d’aide sont résolument à la hausse. «Il est clair qu’ils font partie de l’équation dans une collectivité. Ils sont la réponse à l’équilibre du bilan socio-sanitaire des Laurentides», a-t-elle ajouté. Durant la pandémie, la sécurité alimentaire, le logement, la santé psychologique, ont été des enjeux majeurs, sans compter que les organismes ont dû investir dans la protection des bénévoles et la salubrité de leurs installations. On vit, par ailleurs, de l’épuisement à l’intérieur des organismes.

Pour en savoir davantage sur la campagne de Centraide, visitez le [www.centraidelaurentides.org]. Une fois rendu, libre à vous d’appuyer sur le bouton «Je donne».

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top