- PUBLICITÉ -
Campagne de prévention des incendies à Blainville: pour un bon plan d’évacuation

Le lancement de la campagne s’est effectué en présence des conseillers municipaux Alain Portelance et Nicole Ruel

Campagne de prévention des incendies à Blainville: pour un bon plan d’évacuation

Une nouvelle campagne de prévention des incendies vient d’être lancée à Blainville, avec pour thème: Je fais le bon plan d’évacuation.

«La campagne invite les citoyens à produire non seulement le plan d’évacuation de leur résidence, mais surtout de faire le bon plan. J’invite les Blainvillois qui ne l’ont pas encore fait à dessiner le plan d’évacuation de leur résidence, de s’asseoir en famille et de le pratiquer au moins une fois par année, car ce plan peut sauver des vies si un incendie survient», a déclaré le maire François Cantin.

Afin de sensibiliser les gens à l’importance de la prévention, plusieurs activités seront déployées au cours des prochaines semaines par la Ville et son Service de la sécurité incendie, comme le concours Faites votre plan d’évacuation, dans le cadre duquel les citoyens sont invités à déposer leur plan d’évacuation à l’hôtel de ville, avant le 30 septembre. Tous les détails se retrouvent sur le site Web [www.plandevacuation.ca]. Deux finalistes seront ensuite sélectionnés et prendront part à la «Grande évacuation», le samedi 12 octobre. Une bourse de 500 $ sera remise au gagnant.

Également au programme, mentionnons le retour des activités Pompiers d’un jour, destinée aux élèves de la 3e année issus des 12 écoles primaires de Blainville, et Pompiers en action, qui se déroulera le dimanche 15 septembre, à la caserne Nord.

Outre leur participation aux activités de la campagne, les pompiers de Blainville tiendront aussi des kiosques d’information aux dates et aux endroits suivants: IGA Extra, boulevard de la Seigneurie, et Metro Famille Thibeault, boulevard du Curé-Labelle, le 21 septembre, de 10 h à 14 h; Canadian Tire, sortie 25, le vendredi 11 octobre, de 16 h à 20 h et le samedi 12 octobre, de 10 h 30 à 16 h.

Enfin, le Service de la sécurité incendie effectuera, comme à chaque année, des exercices d’évacuation dans 14 écoles, 12 services de garde, les centres de la petite enfance, les garderies et les résidences pour personnes âgées. Ces visites se dérouleront d’ici le 30 septembre. «Depuis 2005, nous visitons 2 300 résidences par année afin de vérifier l’état des détecteurs de fumée. S’il n’y en a pas, nous en installons. Si les piles sont défectueuses, nous les remplaçons», souligne le directeur du Service, Michel Chouinard.

Les pompiers profitent également de ces visites pour faire l’inventaire de tous les risques particuliers, comme l’emplacement des bouteilles de propane et des foyers. Ils notent aussi la présence de personnes à mobilité réduite, le cas échéant.

Négociations

Par ailleurs, invité à commenter l’état des négociations entre la Ville et ses pompiers, le maire a assuré qu’elles se déroulaient bien et qu’il espère un dénouement le plus vite possible.

Rappelons que le principal point litigieux entre les deux parties demeure la garde en caserne 24 heures par jour, ce qui impliquerait une hausse au niveau des effectifs et, par conséquent, une augmentation du budget alloué.

En 2013, 5,5 millions de dollars sont consacrés au Service de la sécurité incendie, soit 6,6 % du budget total de la Ville. Actuellement, 85 % de la plage horaire est assurée par les pompiers en caserne. Quant à la demande des pompiers de devenir les premiers répondants, M. Chouinard indique qu’elle suivra une fois la garde en caserne établie. Il a toutefois précisé que tous les véhicules du Service étaient munis d’un défibrillateur, permettant déjà une intervention rapide.

Les pompiers de Blainville sont sans contrat de travail depuis décembre 2011.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top