- PUBLICITÉ -
Campagne annuelle T’as voulu faire à ta tête?: Blainville s’attaque à la vitesse et aux comportements dangereux sur la route

Les détails de la campagne ont été dévoilés par François Cantin, maire de Blainville, Linda Ouimet, directrice du Service de la police, ainsi que Nicole Ruel et Alain Portelance, conseillers municipaux et respectivement vice-présidente et président de la Commission de la sécurité.

Campagne annuelle T’as voulu faire à ta tête?: Blainville s’attaque à la vitesse et aux comportements dangereux sur la route

Avec pour toile de fond, sa campagne de prévention et de sensibilisation annuelle, de concert avec son service de police et sous la thématique générale: «T’as voulu faire à ta tête?», la Ville de Blainville entend axer sur les conséquences reliées à la vitesse excessive sur la route, à l’usage de l’alcool et des drogues ainsi qu’à l’utilisation du cellulaire au volant.

«Cette année, nous ajoutons un volet important, soit la consommation de l’alcool et de la drogue au volant. La vitesse excessive et l’usage du cellulaire au volant font aussi partie des attitudes sur lesquelles nous insistons et qui, malheureusement, touchent davantage les jeunes conducteurs de 16 à 30 ans», a indiqué le maire, François Cantin.

À cet égard, a poursuivi le maire, les chiffres et statistiques sont formels: même si le bilan routier s’est amélioré, les jeunes restent largement surreprésentés dans les accidents impliquant ces comportements. Pour appuyer ses dires, M. Cantin a fait état des résultats d’un sondage récemment mené par Léger Marketing auprès de jeunes âgés entre 16 et 24 ans, et selon lequel 62 % d’entre eux ont déjà roulé au moins 20 km/h au-dessus de la limite permise; 52 % ont déjà écrit des messages textes en conduisant; 48 % ont déjà conduit avec un téléphone cellulaire à la main; 18 % ont déjà accepté de se faire conduire par une personne aux facultés affaiblies.

Pour augmenter l’impact du message, la Ville de Blainville mise donc sur une campagne-choc dont les trois déclinaisons réfèreront directement aux comportements ciblés et à leurs conséquences directes: accusations criminelles, séquelles physiques et psychologiques, voir même le décès.

Plan d’action et activités

Alors que la campagne se déploiera au cours des prochains jours avec, entre autres, la pose de panneaux, plusieurs activités s’y dérouleront aussi, à commencer par la Fête au parc de l’aréna de Blainville, le 3 juin, alors que des agents de police municipaux accueilleront les gens à leur kiosque et les inviteront à utiliser des lunettes spéciales qui font ressentir un effet d’ivresse, afin de les sensibiliser sur la conduite avec facultés affaiblies. CAA Québec tiendra également un kiosque où il sera possible d’expérimenter un simulateur de conduite qui reproduit les conditions de conduites réelles et grâce auquel il sera possible de comprendre et même de «vivre» les conséquences d’une mauvaise décision de conduite. Le simulateur sera aussi accessible lors de l’évènement Blainville en Fête, le 18 août prochain.

Plusieurs autres activités en lien avec la campagne se dérouleront tout au long de l’été, comme une activité théâtre pour les jeunes inscrits dans les camps de jour, la diffusion du documentaire Dérapages, de Paul Arcand, à La Zone, complexe de loisir jeunesse et diverses publicités visant à sensibiliser les jeunes conducteurs sur les conséquences des comportements ciblés. Concours et quiz complètent le menu. Vous trouverez toutes les informations sur le site Web [www.tolerancezeroblainville.com] ou sur la page Facebook spécifiquement créée pour cette campagne au [www.facebook.com/tolerancezeroablainville].

Enfin, soulignons que les agents du Service de police de Blainville rencontrent présentement les jeunes de la 5e secondaire qui se préparent en vue de leur bal des finissants afin de les sensibiliser encore davantage aux risques reliés à une conduite dangereuse.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top