- PUBLICITÉ -
Camp Quatre Saisons: une première collecte de fonds en 50 ans

Le Camp Quatre Saisons poursuit ses activités depuis 50 ans grâce à l’implication de plusieurs bénévoles. On reconnaît à l’avant le prêtre Jean‑Pierre Joly

Camp Quatre Saisons: une première collecte de fonds en 50 ans

Depuis sa création, le Camp Quatre Saisons a permis à des milliers de jeunes de vivre une expérience estivale de groupe unique et enrichissante.

En 2014, cela fera exactement 50 ans que gestionnaires, animateurs et bénévoles s’investissent les uns après les autres dans cette mission que l’on souhaite encore longue, pourvu que la population appuie généreusement leur collecte de fonds.

Avec les 50 000 $ que les organisateurs espèrent recueillir, il est question de rénover les lieux, de souligner le 50e anniversaire du camp et de continuer à accueillir des enfants de familles défavorisées à un moindre coût.

Dany Chénier, celui qui dirige l’endroit depuis une dizaine d’années, fait tout son possible pour leur réserver au moins 25 % des places. «En dix ans, je n’ai jamais refusé une demande d’aide financière pour les accueillir», assure‑t‑il. «Mais pour continuer à le faire, nous avons besoin de l’aide de la population, car les subventions que nous recevions jusqu’à ici diminuent», signale celui‑ci.

Niché au sommet du mont Tremblant, en plein territoire sauvage de La Macaza, ce camp accueille pas moins de 3 000 jeunes chaque été. Ceux qui y viennent ont l’occasion de faire du canot, de la baignade, du tir à l’arc, de l’hébertisme, de l’escalade ou encore des randonnées pédestres. Récemment, l’équipe du camp a aménagé un rallye-découverte permettant aux jeunes de se familiariser avec l’écologie ainsi que les plantes comestibles et médicinales.

Le Camp Quatre Saisons a d’ailleurs reçu un Prix d’excellence de l’Association des camps du Québec pour sa programmation, en 2012.

Or, cette belle reconnaissance n’aurait pas été possible sans l’implication de plusieurs individus ayant cru, dès le départ, au projet de camp initié par le diocèse de Saint-Jérôme. Lors d’une rencontre médiatique tenue le 26 novembre, certains anciens n’ont pas hésité à rappeler les débuts difficiles, mais aussi l’impact et l’importance d’un tel lieu pour la jeunesse.

Mgr Jean-Pierre Joly, le président d’honneur de la campagne de financement, se souvient. «Ça a été bâti à partir d’une nature sauvage, où la route se terminait. On n’avait rien. Il fallait trouver des donateurs, quêter des canots. Il fallait de l’audace! Mais tout le monde mettait la main à la pâte de façon spontanée. C’était vraiment l’aventure», raconte‑t‑il.

Raphaël Ciccariello, l’un des premiers présidents du conseil administratif, rappelle que même les administrateurs n’hésitaient pas à s’impliquer bénévolement.

Yves Dubois, un autre ancien président du C. A., affirme avoir développé de belles qualités humaines lors de ses séjours au camp, lesquelles lui ont depuis servi quotidiennement. «On y a apprend aussi le rapport aux autres et le rapport à soi», confie‑t‑il. Heureux des valeurs qu’il en a retenues, il y a donc envoyé ses propres enfants.

Serge Langlois, président-éditeur du Groupe JCL, n’y a peut-être pas séjourné, mais il a néanmoins promis de publiciser la collecte de fonds auprès de ses nombreux contacts.

En 50 ans, c’est la première fois que le Camp Quatre Saisons organise pareille collecte de fonds.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top