- PUBLICITÉ -
Café Desjardins: une aide de 75 000 $ pour le Pôle universitaire

Le président du Pôle universitaire

Café Desjardins: une aide de 75 000 $ pour le Pôle universitaire

Le Pôle universitaire Paul Gérin-Lajoie a dévoilé cette semaine les modalités entourant l’entente financière liant les caisses Desjardins des Laurentides Sud.

«Bien plus qu’un geste monétaire, il s’agit ici d’un partenariat en faveur du développement social et économique de la région», a précisé le président du Pôle, Élie Fallu, avec la verve et la fougue qu’on lui connait.

Dans les faits, les caisses ont acquiescé à la demande du Pôle en accordant un appui financier à hauteur de 75 000 $, sur un horizon de trois ans, une commandite d’entreprise à être versée, donc, en trois tranches annuelles, jusqu’en 2014.

«Les Caisses Desjardins n’ont pas hésité à apporter leurs appuis financiers en regard de cet organisme voué à l’accessibilité de cours universitaires dans la région des Basses-Laurentides», a indiqué Pierre A. Paquin, vice-président du Comité commandites et dons des Caisses Desjardins des Laurentides Sud et président de la Caisse Desjardins du Lac des Deux-Montagnes.

Soulignons que le regroupement des Laurentides Sud est constitué des Caisses de l’Envolée, Thérèse-De Blainville, Saint-Eustache / Deux-Montagnes, Mirabel, Argenteuil et Lac des Deux-Montagnes.

Café Desjardins

En échange, et pour souligner de façon permanente le soutien accordé par les caisses, le Pôle universitaire s’est engagé à nommer le café étudiant du Pôle, le Café Desjardins. L’entente entre les deux parties prévoit aussi plusieurs diffusions concernant ce partenariat financier, entre autres par infolettre et par le biais de son site Web.

Enfin, M. Fallu a tenu à réitérer sa foi en l’éducation, et particulièrement celle de niveau universitaire. «Le Québec vit en ce moment même une étape cruciale, alors que l’Assemblée nationale se réunit, pour la première fois, afin d’examiner la fonction universitaire. Vous rendez-vous compte? Jamais la société n’a dit aux universités ce qu’elle attendait d’elles», a-t-il fait valoir.

Dans ces circonstances, a-t-il ajouté, l’appui financier des caisses Desjardins des Laurentides Sud prend toute sa signification. «Chapeau, vous êtes maintenant notre référence», a-t-il déclaré. M. Fallu a également rappelé que le Québec, et plus encore la région des Basses-Laurentides, était largement déficitaire en termes de diplomation universitaire, d’où la raison d’être du Pôle universitaire qui, depuis cinq ans, a contribué au cheminement universitaire de quelque 1 300 à 1 400 personnes.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top