- PUBLICITÉ -
Cestnoel Grosse Une

Noël Gagné, directeur des opérations de l’organisme Dépanne-Tout, visiblement consterné de voir les cloches à dons vandalisées.

Les boîtes à dons de Dépanne-Tout disparaissent

Dépanne-Tout, un organisme sans but lucratif de bienfaisance œuvrant dans la région, a été contraint d’enlever ses boîtes à dons, installées dans quelques municipalités environnantes, pour cause de vandalisme et de vols. En effet, les responsables de l’organisation trouvaient des cadenas coupés, des portes forcées et des dons éparpillés sur le sol. Elles ont été retirées de leurs sites il y a deux mois environ.

Noël Gagné, directeur des opérations de Dépanne-Tout, se dit désolé de retirer les boîtes, qui étaient jusqu’ici le moyen idéal pour amasser des dons qui viendraient en aide aux gens défavorisés de la région.

«Nous avons même dû retirer les cloches situées à nos bureaux, qui donnaient la chance aux gens de faire des donations d’articles, tels des vêtements, de la vaisselle et des bibelots. Nous avons vécu beaucoup de vandalisme. Les chaînes étaient brisées et les cadenas coupés. Des gens se fabriquaient des perches pour soutirer le maximum d’articles. Le lendemain, la majorité des vêtements jonchaient sur le sol et ce n’est pas agréable de ramasser le dégât sous la pluie», de raconter M. Gagné.

Une nuisance

Selon lui, le retrait de ces boîtes nuit à la mission de Dépanne-Tout, une organisation qui cherche à aider les plus vulnérables et d’autres organismes, tels le Resto Pop de Sainte-Thérèse et Le Mitan. «Nous vivons à même nos dons et nous les redistribuons dans la communauté. Notre objectif est de contrer la pauvreté et nous misons beaucoup sur la réinsertion sociale et professionnelle.»

Ainsi, les cloches en question sont maintenant remisées derrière le centre de tri de l’organisme, situé à Boisbriand. Cependant, Noël Gagné insiste sur le fait qu’il est toujours possible de faire des dons, en se présentant directement aux bureaux de Dépanne-Tout, situés au 110, boulevard Curé-Labelle, à Sainte-Thérèse. «Nous recevons toujours les dons et nous remercions les gens pour leur grande générosité. Grâce à la population, notre comptoir et notre organisme peuvent survivre.»

Travailler ensemble

Pour remplir ses objectifs, Dépanne-Tout a un grand besoin de travailleurs pour maintenir ses activités et trier les articles et les vêtements reçus à son entrepôt boisbriannais. En ce sens, le directeur des opérations précise que l’organisation a pour but d’aider les moins nantis, autant sur le plan matériel que professionnel.

«Nous misons beaucoup sur la réinsertion sociale et beaucoup de gens passent ici pour travailler et obtenir des qualifications par subventions salariales. Ils peuvent acquérir de l’expérience et, ensuite, trouver un travail ailleurs. Des personnes travaillent ici, au tri de vêtements, par exemple. Étant en affiliation avec la Commission scolaire, les gens nous aident pendant quelques semaines, pour recevoir un certificat de reconnaissance au bout de la subvention salariale. Ils peuvent se présenter dans d’autres commerces, pour une entrevue, en ayant une reconnaissance et une expérience acquises dans ce domaine», de spécifier le directeur des opérations.

Au comptoir Dépanne-Tout, les gens travaillent ensemble pour le bien de la communauté et l’organisme offre du matériel et du travail aux personnes qui en ont besoin sans préjugés. En effet, selon les dires de M. Gagné, tous sont acceptés pour mettre la main à la pâte et ainsi aider leur localité et un organisme qui a grand besoin de main-d’œuvre et de concitoyens généreux.

Enfin, pour plus d’informations concernant le comptoir Dépanne-Tout, il suffit de visiter son site Web au [http://www.comptoirdepanne-tout.com/].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours IGA Daigle
- PUBLICITÉ -
Top