- PUBLICITÉ -
Boisbriand: un second mandat pour Marlene Cordato

Marlene Cordato obtient un deuxième mandat pour diriger la Ville de Boisbriand. Elle a également réussi à faire élire cinq candidats de son équipe : Christine Beaudette

Boisbriand: un second mandat pour Marlene Cordato

Marlene Cordato aura à nouveau l’honneur de se faire appeler Madame la mairesse puisqu’une majorité d’électeurs l’ont choisie pour administrer la Ville de Boisbriand au cours quatre prochaines années.

Ce deuxième mandat, la chef du Ralliement des citoyens de Boisbriand l’a obtenu avec 53 % des voix, avec 5 062 votes, plaçant ses trois opposants loin derrière elle. Le notaire Robert Frégeau a eu 24 % du vote exprimé, Martin Drapeau 13 % et Sylvain Labelle, 11 %.

«J’ai gagné avec une très belle avance et ça, je l’ai senti au cours de la campagne, lors du porte-à-porte», a indiqué Mme Cordato, quelques minutes après le dévoilement des résultats, au Golf In, où elle célébrait la victoire avec son équipe.

Les résultats du dernier sondage effectué auprès des Boisbriannais, concernant les services et l’administration municipale, lui avaient tout de même laissé entrevoir que la population était satisfaite de sa gestion.

Les trois conseillers municipaux qui tentaient de se faire réélire dans son équipe ont aussi fait mouche: Daniel Kaeser, quartier Brosseau, Christine Beaudette, quartier Fillion, Denis Hébert, quartier Labelle. Parmi les nouveaux candidats du RDCB, deux ont remporté leur mise : Lori Doucet, dans le quartier Dion, celui laissé vacant par David McKinley, et Jonathan Thibault, dans le quartier Dubois.

Cette dernière victoire a tout de même créé une certaine surprise puisqu’il s’agissait du district de Patrick Thifault, où se présentait également le jeune Aymeric St-Marseille. À la fin de la campagne, le candidat Thifault se montrait pourtant confiant de remporter la bataille, mais les électeurs en auront décidé autrement.

Effet du combat de coq mené entre Patrick Thifault et Aymeric St-Marseille durant la campagne, des déclarations de Michel Lalonde à la commission Charbonneau? Personne ne peut le dire, mais les résultats sont clairs : Patrick Thifault et Aymeric St-Marseille ont remporté chacun 370 votes, ce qui a permis à Jonathan Thibault, le candidat du RDCB, de s’élever au-dessus de la mêlée avec 493 votes.

Le quartier Dugué aura toutefois créé la surprise de cette soirée. Le candidat du RDCB, Érik Rémy, animateur bien connu, s’est rivé le nez au conseiller municipal sortant, Gilles Sauriol, ce dernier remportant la mise avec une seule voix, 517 contre 516. L’équipe du RDCB a laissé savoir qu’elle contestera ce résultat, ce qui prolongera le suspense encore quelques jours.

Mais à travers sa victoire, Mme Cordato s’est aussi dite peinée que tous ses candidats n’aient pas obtenu l’assentiment populaire. «Je suis comme une mère lorsque ses enfants ne sont pas tous avec elle», a-t-elle confié, quelques minutes après avoir pris connaissances des résultats.

Défait, le candidat à la mairie Robert Frégeau n’en ressort pas amer. «Ç’a été une belle lutte. Je croyais sincèrement que le résultat serait plus serré, mais les électeurs ont choisi Mme Cordato. Aussi, je lui souhaite bonne chance», a-t-il indiqué, lundi matin.

Déçu de se retrouver en troisième position, le chef de l’Action citoyenne de Boisbriand, Martin Drapeau, estime que les candidats élus faisaient tous parti d’une équipe. «On constate qu’un parti politique est un levier nécessaire pour faire élire des candidats à Boisbriand», analyse-t-il.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE
- PUBLICITÉ -
Top