- PUBLICITÉ -

La mairesse de la Ville de Boisbriand, Marlene Cordato, montre une mise en demeure reçue du conseiller François Côté.

Boisbriand: Un conseiller de l’opposition réclame des frais supplémentaires à la Ville

Le conseiller municipal François Côté réclame aux citoyens un frais d’intérêt de 18 % sur des montants qu’il prétend avoir dû engagés depuis son élection en 2017. Ces montants se retrouvent dans une mise en demeure envoyée quatre fois plutôt qu’une à la mairesse de la Ville de Boisbriand, Marlene Cordato.

Ceci s’ajoute aux très nombreuses autres demandes et requêtes envoyées par le conseiller de l’opposition, tant au cabinet de la mairesse qu’à la direction générale. «Je suis abasourdie par cette nouvelle demande. M. Côté a atteint la limite de ma patience. À partir du moment où vous êtes élu, la moindre des choses est de faire votre travail de recherche avec le salaire et les allocations qui vous sont déjà alloués, sans chercher à vous enrichir sur le dos de vos citoyens!», affirme Mme Cordato.

La mairesse rejette catégoriquement la demande et assure qu’«aucune somme, outre celles prévues par les obligations légales, ne sera dépensée sur cette cause».

M.Côté réclame des frais de dépenses pour les années 2017, 2018 et 2019 en vertu du règlement sur le remboursement des dépenses de recherche et de soutien des conseillers adopté à sa demande lors de la dernière séance municipale. Comme la loi le prévoit, lorsqu’un seul élu le demande, le conseil doit adopter un règlement en ce sens, ce qui a été fait le 2 juillet dernier.

«Encore aujourd’hui, la majorité du conseil municipal et moi-même ne voyons pas l’utilité d’adopter un budget supplémentaire à la charge des citoyens pour des dépenses de recherche, des frais de déplacement et de stationnement. Ces montants prévus au nouveau règlement s’ajoutent à l’allocation annuelle de 12 350.97 $ déjà consentie à chaque conseiller municipal, en plus de leur salaire», ajoute la mairesse.

«Le comportement du conseiller François Côté dépasse l’entendement. Je m’interroge sérieusement sur sa capacité à servir l’intérêt du citoyen avant le sien et à se conformer à sa fonction de conseiller municipal», termine Mme Cordato.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE

Concours restos de l'été
- PUBLICITÉ -
Top