- PUBLICITÉ -
Boisbriand: Martin Drapeau présente ses deux candidates

Martin Drapeau en compagnie de ses deux candidates

Boisbriand: Martin Drapeau présente ses deux candidates

L’aspirant à la mairie de Boisbriand Martin Drapeau a fait connaître les deux candidates qui font actuellement campagne à ses côtés en vue du scrutin municipal du 3 novembre.

Après avoir invité les citoyens à se présenter dans la course électorale municipale dans son équipe, le chef de l’Action citoyenne de Boisbriand – Équipe Drapeau a retenu l’attention de deux Boisbriannaises: Manon Saint‑Gelais et Sylvie Lafave.

 

Mme Saint‑Gelais se présente dans le quartier Brosseau, le district qu’elle habite, désirant faire sa part sur la scène politique municipale. «La Ville de Boisbriand a besoin de changements et je m’engage à être à l’écoute des citoyens», a indiqué d’entrée de jeu la dame qui détient une longue expérience de travail dans le secteur de la vente.

 

Celle‑ci affirme avoir rejoint l’équipe de Martin Drapeau en raison de l’honnêteté que lui inspirait ce dernier. Au départ, elle ne souhaitait que l’aider dans sa campagne, mais chemin faisant, elle a décidé de se porter candidate au poste de conseillère. Elle a confiance en son chef. «Martin a de bonnes idées et il est intègre. C’est un gars qui dégage l’honnêteté et qui veut des réponses», a‑t‑elle souligné.

 

Cette dernière remarque que les logements sociaux ne sont pas nombreux sur le territoire de Boisbriand et elle entend bien y voir, si elle est élue le 3 novembre. La situation des personnes âgées l’interpelle également et elle aimerait bien leur offrir davantage de services.

 

Sylvie Lafave, quant à elle, fera compétition à Gilles Sauriol et Érik Rémy dans le quartier Dugué, où elle réside avec son conjoint et ses deux jeunes enfants. Cette jeune entrepreneure, qui a créé il y a quelques années sa compagnie de produits pour bébés nommée Carré jaune, considère qu’il n’y a pas assez de transparence dans la gouvernance municipale actuelle. «Il faut changer les gens qui sont de loin ou de près liés à la gouvernance actuelle. Il faut un vent de changement», assure‑t‑elle.

 

Mme Lafave se dit particulièrement préoccupée de l’environnement dans lequel vivent aujourd’hui les enfants. Elle rappelle que la petite Laïka, la fille de son amie Fany Sabourin, est décédée en septembre 2012 à la suite d’une leucémie liée à l’environnement. Une situation qui l’inquiète d’autant plus que ses deux enfants sont en bas âge. «Ça m’inquiète énormément et je veux des réponses. On ne peut fermer les yeux sur les déversements que je vois dans la rivière à toutes les semaines. Ça vient d’où, cela?» s’interroge‑t‑elle, en ajoutant la présence du pipeline d’Enbridge à ses questions.

 

C’est ce genre de préoccupations qui l’a poussée à se rallier à Martin Drapeau, qui s’active fortement dans ces domaines. «Martin Drapeau se dévoue beaucoup pour l’environnement et ça m’inquiète énormément que Boisbriand soit la 3e ville la plus endettée», fait‑elle savoir.

 

Martin Drapeau se dit bien fier de ses candidates qui se présentent avec leurs propres idées. «Je ne veux pas de petits suiveux dans le parti. Même si je n’avais eu qu’un seul candidat, j’aurais fondé le parti pareil», laisse savoir le chef Drapeau, qui reprend cette année une course électorale interrompue en 2009.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Mariage 3k
- PUBLICITÉ -
Top