- PUBLICITÉ -
Boisbriand: Marlene Cordato mise sur la force d’une équipe

La chef du RDCB Marlene Cordato et son équipe: Érick Rémy

Boisbriand: Marlene Cordato mise sur la force d’une équipe

Le travail d’équipe constitue une force. C’est le message qu’a lancé aux électeurs, tout au long de la présente campagne électorale, la mairesse sortante et chef du Ralliement des citoyens de Boisbriand, Marlene Cordato, la seule candidate à la mairie à présenter des candidats dans chacun des huit districts de la ville de Boisbriand.

Mme Cordato dresse un bilan positif des 63 jours de la présente campagne électorale. La chef du RDCB et ses huit candidats sont parvenus à parler à 12 500 Boisbriannais. Une moyenne de 3 000 personnes ont également pu être rejointes quotidiennement par l’entremise de l’univers Web et des réseaux sociaux tels que Facebook.

Quelques affiches, cartes d’affaires, carton de présentation, programme et ruban orange, l’équipe du RDCB a utilisé tous les moyens à sa disposition afin de faire connaître les projets qu’elle envisage pour l’ensemble de la population.

- Publicité -

Afin de savoir ce que les citoyens attendent de leurs élus, les candidats du RDCB et sa chef n’ont pas hésité à se promener d’une maison à l’autre. «Tous les soirs et toutes les fins de semaine, nous avons sillonné les rues, frappé à vos portes et téléphoné chez vous. Nous n’avons pas rejoint tout le monde, mais nous avons eu des échanges chaleureux et riches avec les gens. Nous avons désormais la tête pleine d’idées pour rendre Boisbriand encore plus agréable à vivre», a signalé Mme Cordato.

Celle-ci précise qu’elle a privilégié le petit ruban orange, symbole du RDCB, question de ne pas surcharger ses concitoyens d’affiches et de donner un petit accent joyeux à cette campagne, en plus de se montrer écoresponsable. Mme Cordato assure que plusieurs Boisbriannais l’ont affiché.

Elle déplore toutefois que ses opposants se soient retranchés sur des méthodes plus traditionnelles pour mener leur propre campagne, faisant référence au salissage dont elle a été l’objet. Elle souligne qu’ils n’ont pas hésité à donner des informations inexactes et à lancer de fausses rumeurs pour lui nuire.

Mme Cordato remet en cause la façon dont certains candidats ont mené leur propre campagne. «Des candidats qui se disent indépendants, mais qui font équipe, à ceux qui tentent leur chance sur n’importe quel poste électif ou qui sont incapables de rallier une équipe complète, les citoyens en ont vu de toutes les couleurs», a fait valoir Mme Cordato, en ajoutant avoir préféré miser, quant à elle, sur une approche positive, créative et informative.

«C’est la force du travail d’équipe que nous présentons aux citoyens. Différences et ressemblances se côtoient pour nourrir les discussions et peaufiner les projets. On y retrouve l’expérience tout comme la nouveauté et la relève, autant d’hommes que de femmes, des gens provenant de milieux différents et ayant une panoplie de qualités et de forces», a conclu la chef du RDCB, en invitant les citoyens à réfléchir à ce qu’elle considère comme une formule avantageuse avant de tracer leur croix, dimanche prochain.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top