- PUBLICITÉ -

C’est en présence des nombreux partenaires et de la mairesse de Boisbriand, Marlene Cordato, que l’on a procédé au lancement de l’événement.

Boisbriand: La Guignolée est primordiale pour de nombreuses familles

Associé au Panier d’épicerie populaire pendant de nombreuses années, l’organisme Services d’entraide Le Relais de Boisbriand fait cavalier seul pour une deuxième année à l’organisation de sa propre guignolée. Destiné aux familles boisbriannaises moins nanties, l’événement se tiendra le 23 novembre.

C’est en présence des nombreux partenaires et de la mairesse de Boisbriand, Marlene Cordato, que l’on a procédé au lancement de l’événement, le 5 novembre au IGA Extra Daigle de Boisbriand.

«La Guignolée a changé de main, mais le concept reste le même, soit de ramasser dons et denrées auprès de la population pour les redonner aux plus démunis de ma communauté», a lancé d’emblée Véronique Bouchard, directrice des Services d’entraide Le Relais, avant d’ajouter que les besoins sont grands à Boisbriand. Juste l’an dernier, ce sont 783 Boisbriannais, dont 365 enfants, qui ont profité des services du centre d’entraide.

«Depuis deux ans, nous remarquons une augmentation de 15 % du nombre d’enfants, ce qui équivaut à la hausse de l’ensemble des demandes enregistrées. À Boisbriand, le foyer défavorisé est davantage les familles que les gens seuls», de poursuivre Mme Bouchard qui s’est fixé comme objectif de récolter 30 000 $ cette année, soit 7 000 $ de plus que lors de la première édition qui avait permis de rassembler 23 000 $.

«Pour une première année, on ne savait pas du tout à quoi s’attendre. De récolter 23 000 $ était au-delà de nos espérances! Cette année, avec la présence des pompiers à l’entrée des IGA la journée de l’événement, nous espérons être en mesure d’en récolter encore davantage.»

Au nombre des nouveautés de 2019, soulignons que les gens défavorisés de Boisbriand recevront un panier de Noël.

De précieux partenaires

La présence de précieux partenaires, tels IGA Daigle, la Ville de Boisbriand, Uniprix, le Fogo Euro Lounge, les cadets de la Ligue navale, les scouts, de même que les députés Eric Girard et Luc Désilets, est essentielle au bon déroulement de l’événement et surtout, à l’atteinte de l’objectif. Les gens d’affaires doivent aussi faire leur part selon la mairesse de Boisbriand qui a en outre confirmé sa présence, le 23 novembre, avec les membres de son conseil.

«Lorsque la communauté d’affaires est derrière sa communauté, de dire Mme Cordato, c’est une excellente nouvelle, car on aide les gens de chez nous qui ont de la difficulté à passer non seulement un beau Noël, mais également tout le reste de l’année. Plus nous amasserons d’argent, plus nous serons capables d’en redistribuer.»

La 31e édition du Grand déjeuner de Noël (connu anciennement comme le Brunch du partage) est un bon exemple du soutien de la communauté d’affaires boisbriannaise.

Organisé en collaboration avec le Regroupement des gens d’affaires de Boisbriand, la Ville et IGA Extra Daigle Boisbriand, ce Grand déjeuner se déroulera le 1er décembre, de 9 h à 13 h, au Fogo Euro Lounge. Les familles sont invitées à venir y rencontrer le père Noël et décorer leur propre boule de Noël. Toutes les sommes amassées seront remises au profit de la Guignolée. Les billets sont disponibles au 305, chemin de la Grande-Côte à Boisbriand ou à la porte la journée même.

«Tout l’argent et les denrées récoltés en marge de notre Guignolée vont directement aux citoyens, car il faut se rappeler que la Guignolée nous sert à Noël, mais également tout au long de l’année», de conclure Véronique Bouchard.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top