- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Boisbriand: Cédrick Charest avec l’Équipe Drapeau

C’est finalement avec trois candidats que le chef de l’Action citoyenne – Équipe Drapeau, Martin Drapeau, poursuivra le reste de la campagne électorale menant au scrutin du 3 novembre. Cédrick Charest fera la lutte à l’actuel conseiller Denis Hébert, dans le quartier Labelle.

M. Drapeau a fait cette annonce-surprise mercredi. Le Boisbriannais Cédrick Charest étudie présentement au Collège Montmorency et a décidé de se présenter en politique municipale, motivé par un désir de changement. S’il a choisi de faire campagne dans le parti de Martin Drapeau, c’est en raison du droit à la dissidence accordé aux élus du parti, tel qu’enchâssé dans la constitution de l’Action citoyenne – Équipe Drapeau.

Dans un communiqué, le nouveau candidat explique qu’il perçoit l’équipe de M. Drapeau comme «un parti sans ligne dogmatique où les candidats ne sont pas coincés dans un jeu politique, mais cherchent plutôt à servir les citoyens».

Le transport en commun sera l’un des principaux dossiers qu’il entend défendre. Lui‑même utilisateur de l’autobus, il considère l’actuel service inadéquat. Selon lui, il faut augmenter la desserte d’autobus puisqu’à l’heure actuelle, Boisbriand ne dispose que de quatre circuits.

Dans un autre ordre d’idées, le chef du parti, Martin Drapeau, déplore le manque d’habitations pouvant accueillir les aînés. En 2013, Boisbriand ne dispose que d’une seule résidence avec 48 logements à prix modique pour les loger, ce qui est insuffisant constate M. Drapeau, compte tenu que la population a presque doublé et qu’elle vieillit.

Il rappelle que l’administration Cordato a acheté l’ancien édifice du Club Aramis pour une somme de 648 000 $ et qu’elle ne peut y établir des HLM comme prévu en raison du zonage agricole.

Martin Drapeau estime qu’il existe pourtant des alternatives. Offrir des logements sociaux aux personnes âgées à même le parc immobilier serait envisageable, selon lui. Et à court terme.

«La Ville pourrait aussi négocier des ententes avec les développeurs immobiliers du Faubourg Boisbriand pour dédier une partie des futures habitations au logement social», fait‑il valoir.

Ce qu’il propose, dit‑il, favoriserait la mixité sociale, favorisant du coup l’intégration des aînés à leur milieu de vie sans pour autant les confiner dans un coin reculé de la ville.

Les candidats qui seront élus sous la bannière Action citoyenne – Équipe Drapeau entameront, promet M. Drapeau, une démarche auprès du gouvernement du Québec afin d’obtenir les fonds nécessaires pour les logements subventionnés et éventuellement pour construire de nouveaux logements sociaux. Leur gestion pourrait être effectuée conjointement avec d’autres villes de la région.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top