- PUBLICITÉ -
Bois-des-Filion: budget en hausse de 0

Le maire Paul Larocque a présenté les prévisions budgétaires de l’année en cours

Bois-des-Filion: budget en hausse de 0,4 %

L’administration du maire Paul Larocque annonce des prévisions budgétaires en hausse de 0,4 % pour l’année 2014, avec un gel des taxes et tarifs pour les Filionnois, mais toutefois l’introduction d’une nouvelle taxe spéciale dédiée au Fonds des infrastructures.

Les revenus devraient donc s’élever à 15 196 654$ et le total des charges à 16 298 957$. L’excédant (déficit) avant conciliation à des fins fiscales (immobilisations, financement, affectations) est de 1 102 303 $.

Il est intéressant de constater que l’administration générale est légèrement en baisse de moins de 1 %, tandis que l’urbanisme haussera de 10,6 % et les loisirs et la culture de 13,7 %.

Certains secteurs de la ville de Bois-des-Filion connaîtront cependant une hausse de la facture d’enlèvement de la neige, puisque les tarifs seront revus en fonction des coûts réels.

Sur le plan triennal d’investissement (2014-2015-2016), la modernisation et l’agrandissement de la bibliothèque coûteront 1 734 000$ (y inclus une subvention à hauteur de 50 %), dont 200 000 $ ont déjà été versés. L’aménagement extérieur du centre des loisirs coûtera 430 000 $ et la réfection des rues secondaires s’élèvera à 1 100 000 $, entièrement sur règlement d’emprunt.

Les Filionnois devront aussi payer 600 000 $ à Terrebonne pour défrayer 62 % de l’achat d’un véhicule incendie. L’acquisition d’abribus occasionnera une dépense de 82 000 $ et le nouveau débitmètre pour conduite d’eau principale coûtera 85 000 $. Le nouveau ponçon de la 49e avenue viendra avec une facture de 33 150 $.

Il faut surtout considérer qu’une centaine de nouveaux logements s’ajouteront en 2014, ce qui fera bondir le rôle d’évaluation de quelque 20 M $.

Le fonds des infrastructures de Bois-des-Filion

C’est afin d’assurer un démarrage solide du fonds des infrastructures que le maire de Bois-des-Filion y versait immédiatement la somme de 925 000$, puisée à même les propres fonds de la ville.

Il faut savoir qu’un nouveau tarif de 42 $ par logement et de 0,01 $ par tranche de 100 $ d’évaluation sont versés dans ce fonds qui devrait recevoir ainsi plus de 350 000$ dès l’année 2014.

Il faut préciser que les coûts de reconstruction d’une rue sont évalués à 1 000 $ du mètre linéaire, ou encore 1 M $ du kilomètre, pour vous donner une idée de grandeur.

On continuera de faire du repavage de surface et du gainage de conduites souterraines lorsque les structures le permettront, mais des travaux de réfection complète sont à prévoir et le maire Paul Larocque disait vouloir éviter une fiscalité trop lourde pour les propriétaires d’immeubles lorsque viendra le temps de refaire les infrastructures d’égouts et d’aqueduc et les fondations des rues.

Dès cette année, le fonds s’élèvera au total à 1 300 000 $ et la ville a déjà en main une évaluation de son réseau assez complète, selon les dires du maire, ce qui n’empêchera pas son administration de glaner toutes les subventions disponibles auprès des deux paliers de gouvernement.

Il faut savoir que le développement plus récent des quartiers nord de Bois-des Filion ont déjà entre 10 et 15 ans d’âge, tandis que les plus vieux quartiers cumulent plus de 50 et jusqu’à 60 ans d’usure.

«Nous avons la responsabilité de prévenir cette situation et de prévoir les ressources pour y faire face», d’alléguer le maire, qui refuse de faire payer la facture à venir par les générations suivantes.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top