- PUBLICITÉ -
Blocs de béton dans le stationnement de L’Aubainerie: des mesures judiciaires ont été entreprises

Des blocs de béton ont été déposés afin d’empêcher les automobilistes de circuler sur le terrain appartenant au Groupe Tridan.

Blocs de béton dans le stationnement de L’Aubainerie: des mesures judiciaires ont été entreprises

Depuis plus d’une semaine déjà, on peut apercevoir des blocs de béton sur le stationnement situé au 99, boulevard du curé Labelle, à proximité du magasin L’Aubainerie. Ces blocs, selon toute vraisemblance, ont été déposés là par le propriétaire du terrain adjacent, le groupe Tridan.

Plusieurs utilisateurs ou voisins des lieux sont d’ailleurs venus exprimer leur inquiétude face à la présence somme toute dangereuse de ces blocs de béton, lors de l’assemblée du conseil municipal de Sainte-Thérèse, lundi dernier.

Aussi présent à l’assemblée, le directeur du Service de l’urbanisme et du développement durable, Nicola Cardone, a d’abord précisé que ces blocs de béton avaient été déposés sur un terrain privé, en l’occurrence celui du groupe Tridan. Il a ensuite déclaré que, en vertu du contexte règlementaire du Service de l’urbanisme, la Ville avait déjà entrepris des mesures judiciaires à l’endroit du groupe Tridan afin que celui-ci retire les blocs. Parallèlement, compte tenu de la nature temporaire de la chose, le propriétaire a le droit de conserver cette «barrière» sur son terrain, mais seulement de façon temporaire.

La mairesse Sylvie Surprenant a, quant à elle, souligné qu’il s’agissait ici d’une situation conflictuelle entre deux voisins et que la Ville ne pouvait intervenir autrement qu’en lien avec son cadre règlementaire.

Projet immobilier de la Place Élite

Par ailleurs, malgré une forte opposition citoyenne émanant principalement des résidents des 100 maisons, quartier limitrophe au terrain appartenant au Groupe Tridan (derrière la Place Élite), la Ville continue d’aller de l’avant avec le projet immobilier avec l’adoption, le 7 mai dernier, du texte règlementaire final portant le numéro 1200-28 N.S. et visant la création d’une nouvelle zone (H-322), soit la zone située derrière la Place Élite, de manière à y permettre la construction de bâtiments résidentiels d’une hauteur maximale de trois étages. Les conseillers Michel Millette et Louis Lauzon ont respectivement proposé et appuyé la résolution.

Un registre destiné à recevoir les signature, adresse et qualification des personnes qui demandent que ce règlement fasse l’objet d’un scrutin référendaire se tiendra le mardi 22 mai, de 9 h à 19 h, à l’hôtel de ville, 6, rue de l’Église.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top