- PUBLICITÉ -
Blainville: Richard Perreault dévoile ses premiers engagements

Richard Perreault a dévoilé les premiers engagements de son équipe

Blainville: Richard Perreault dévoile ses premiers engagements

C’est entouré de trois candidats de son équipe, nommément Nicole Ruel, Guy Frigon et Liza Poulin, que le chef du Vrai Blainville et candidat à la mairie, Richard Perreault a dévoilé ses premiers engagements.

Mais d’abord, le chef a profité de l’occasion pour inviter les gens à venir le rencontrer à son local électoral, situé au 899, boulevard du Curé-Labelle. «Nous avons déjà une armée de bénévoles à l’œuvre», a-t-il affirmé. Autrement, a-t-il ajouté, les gens peuvent suivre la campagne électorale du Vrai Blainville via son site Web, au [www.vraiblainville.qc.ca] ou sur la page Facebook du parti, à [www.facebook.com/vrai.blainville].

Pannes d’électricité et train trop bruyant

Au chapitre de ses engagements, M. Perreault a d’abord fait état des pannes d’électricité trop fréquentes et qui surviennent de façon répétée dans divers quartiers de la Ville, et ce, sans justifications apparentes, une situation qui perdure, depuis 2007 semble-t-il, malgré les diverses interventions de la Ville auprès d’Hydro-Québec.

«À plusieurs reprises, l’administration du Vrai Blainville a communiqué avec Hydro-Québec pour connaître les raisons de ces pannes mystérieuses», a-t-il indiqué. Or, il semble que la réponse évoquée par Hydro-Québec soit toujours la même: l’élagage de branches d’arbres aux abords du réseau de distribution, une excuse qui ne tient plus la route, pointe M. Perreault, puisque les opérations d’élagage sont, dit-il, terminées depuis longtemps.

Le dernier envoi émanant de l’hôtel de ville en direction d’Hydro-Québec remonterait à la mi-août, toujours sans réponse.

Le second engagement vise cette fois les nuisances sonores en lien avec le train de banlieue. «Le nouveau système de sécurité du chemin de fer sur lequel circule le train de banlieue se déclenche trop rapidement avant l’arrivée des trains, de sorte que le bruit des cloches dérange les résidents riverains, notamment dans les quartiers du Plan-Bouchard et Chante-Bois», a expliqué M. Perreault. Le nouveau système en question aurait été installé en juillet dernier.

Pour rectifier la situation, la Ville entend déposer sous peu une pétition dans laquelle il sera demandé au Canadien Pacifique (CP) «de revoir l’équipement de détection pour les passages à niveau, d’effectuer de nouveau des tests de validation et de revoir la stratégie pour ces nouveaux équipements et enfin, de se rapprocher du délai de déclenchement du système tel qu’il prévalait avant le changement de technologie». Les passages à niveau situés sur la 62e Avenue et sur le chemin du Plan-bouchard sont spécifiquement ciblés dans cette demande.

Plus encore, M. Perreault a l’intention de s’adresser à tous les chefs de partis des municipalités longeant la voie ferrée, soit Rosemère, Sainte-Thérèse, Mirabel et Saint-Jérôme, afin que tous fassent front commun dans ce dossier. «Je propose également de former une table de discussion afin d’établir un véritable rapport de force face au CP», a-t-il décliné.

Quant au candidat Guy Frigon, il entend demander une résolution d’appui au conseil municipal ainsi qu’au Conseil intermunicipal de transport (CIT) des Laurentides.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE
- PUBLICITÉ -
Top