- PUBLICITÉ -
Blainville officialise l’acquisition du Centre d’excellence sur glace

Le Centre d'excellence sur glace de Boisbriand se trouve désormais sous juridiction blainvilloise.

Blainville officialise l’acquisition du Centre d’excellence sur glace


Des résolutions, adoptées simultanément par les conseils municipaux de Boisbriand et Blainville, le 20 août dernier, sont venues officialiser le retrait de la Ville de Boisbriand et l’acquisition complète du Centre d’excellence sur glace par un organisme sans but lucratif (OSBL) dont le contrôle est désormais assuré à 100 % par la Ville de Blainville.

«À partir de maintenant, Boisbriand n’a plus aucun intérêt financier dans le Centre et Blainville en prend le contrôle total», s’est réjoui le maire, François Cantin. Ce dernier demeure convaincu que cette acquisition demeure «une bonne affaire pour les citoyens», tant au niveau des chiffres (au 30 juin 2013, le Centre enregistrait un surplus de 27 066 $), qu’au niveau des services et des heures de glace.

Or, force est de constater que, depuis le début, le processus a été parsemé d’embûches, la plus récente étant sans contredit le refus, en juin, du ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire (MAMROT) d’autoriser le cautionnement d’un prêt de 7 783 017 $ à l’OSBL, qui se nomme le Centre d’excellence sur glace, et qui était, à l’époque, déjà propriétaire de l’édifice qui abrite le complexe sportif.

Ont ensuite suivi la démission volontaire de Joël Bouchard et Pierre Gendron du conseil d’administration de l’OSBL et le contrôle total de ce dernier par des représentants de la Ville de Blainville, ce qui semble avoir rassuré le ministère puisqu’en date du 15 juillet, le cautionnement a été autorisé.

Le 20 août, par voie de résolution, des modifications à l’entente de principe ont été approuvées par les Villes de Blainville et de Boisbriand. Parmi elles, la nomination du Centre d’excellence sur glace à titre de mandataire de la Ville de Blainville, en vertu de l’article 206 de la Loi sur la fiscalité municipale, ceci afin d’établir la somme qui sera payée annuellement par le Centre, soit environ 235 000 $, en contrepartie des services municipaux dont bénéficie son immeuble en lieu et place des taxes foncières.

De plus, l’OSBL, déjà propriétaire de l’immeuble, devient également propriétaire du terrain et du stationnement, selon l’offre d’achat de 1 635 000 $ déposée auprès de la Ville de Boisbriand et acceptée.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top